Blog sur la production de framboises biologiques avec une méthode utilisant les "mauvaises herbes" comme engrais-paillage. la technique est une amélioraion du BRF:"Bois,Rameaux Fragmentés". elle nécéssite très peu de matériel donc très peu d'investissement; elle ne nécéssite pas non plus de travail de force style bêchage ou passage de motoculteur. en double-cliquant sur les photos,vous verrez mieux les détails. pour laisser un commentaire, choisir l'identité anonyme.

jeudi 27 mai 2010

parlementaires MENTEURS,au service des empoisonneurs

Environnement
Publiée le :29/04/2010

Pesticides : un rapport met en garde contre une diminution « trop brutale »

« Aucune étude scientifique n'est en mesure aujourd'hui de faire chez l'homme un lien entre la consommation d'aliments issus de l'agriculture conventionnelle qui utilise des produits phytopharmaceutiques et la survenue de maladies » (rapport parlementaire)

Un rapport parlementaire présenté mercredi 28 avril met en garde contre une diminution « trop brutale » de l’utilisation de certains pesticides. Ce même rapport préconise également une simplification de la réglementation existante concernant leur usage.

Les rapporteurs se demandent si « les bénéfices liés à l'usage des pesticides sont suffisamment pris en considération ». Ils recommandent de « favoriser la traçabilité et l'enregistrement au niveau individuel des expositions aux pesticides en milieu professionnel » et de renforcer la recherche sur les effets des expositions à de multiples produits phytopharmaceutiques.

D’après ce rapport, « aucune étude scientifique n'est en mesure aujourd'hui de faire chez l'homme un lien entre la consommation d'aliments issus de l'agriculture conventionnelle qui utilise des produits phytopharmaceutiques et la survenue de maladies ».

Hélène Toutchkov


---------------------------------------------------------------------------------

Technologie
Publiée le :21/05/2010
Troubles de l’attention chez les enfants : les pesticides mis en cause

Les enfants exposés à de fortes concentrations de pesticides de type organophosphorés ont deux fois plus de risques que les autres de contracter des troubles de l'attention ou de devenir hyperactifs.

Selon une étude menée par des chercheurs américains, et publiée dans la revue scientifique Pediatrics, les enfants exposés aux pesticides présents dans l'alimentation auraient plus de risques de développer des troubles de l'attention ou de l'hyperactivité.

« Ces résultats soutiennent l'hypothèse que l'exposition fréquente aux pesticides de type organophosphorés chez les enfants américains peut contribuer à la prévalence des troubles de l'attention et de l'hyperactivité », explique les chercheurs.

D’après l’étude, les enfants sont exposés à certains pesticides que l’on peut notamment trouver dans les fruits et les légumes issus de l’agriculture intensive et chimique.
Ce n’est pas la première fois que des chercheurs mettent en évidence un lien entre les difficultés comportementales chez les enfants et les pesticides dits « organophosphates ».

Hélène Toutchkov

Aucun commentaire:

Qui êtes-vous ?

paysan bio producteur de framboises biologiques. passionné par mon métier. mais gêné par le fait qu'il ne procure pas un revenu suffisant pour faire vivre correctement ma famille. c'est elle la priorité,donc je vais certainement changer de métier.