Blog sur la production de framboises biologiques avec une méthode utilisant les "mauvaises herbes" comme engrais-paillage. la technique est une amélioraion du BRF:"Bois,Rameaux Fragmentés". elle nécéssite très peu de matériel donc très peu d'investissement; elle ne nécéssite pas non plus de travail de force style bêchage ou passage de motoculteur. en double-cliquant sur les photos,vous verrez mieux les détails. pour laisser un commentaire, choisir l'identité anonyme.

dimanche 15 août 2010

eau publique:lutter contre les VEOLEURS





Le 23 septembre, sortira Water makes money,
un documentaire de Leslie Franke et Herdolor Lorenz,

dont le financement a pu être rassemblé grâce à une souscription publique.

Son sujet ? Les multinationales de l'eau à l'assaut d'un bien commun.


« Un être humain est constitué à 70 % d'eau. Il lui faut refaire
le plein sans cesse sinon c'est la mort au bout de trois jours. C'est pourquoi l'eau, nourriture de base indispensable, a toujours été un bien public, géré publiquement.

Jusqu'à aujourd´hui l'approvisionnement en eau dans le monde entier, est à 80% encore public.

L'eau potable et l'assainissement sont toujours un monopole local. Nulle part au monde ne circulent dans les mêmes tuyaux, des eaux distinctes, de fournisseurs concurrents. Un marché est impensable. Qui privatise, malgré tout, ce service vital remplace un monopole public par un monopole privé. Pourtant c'est exactement ce qui se passe partout dans le monde, au nom de la concurrence et du marché, lorsque des multinationales de l'eau frappent à la porte de communes à court d'argent...

Centré, symboliquement, sur la décision de Paris et de plus de 100 communes françaises de reprendre la maîtrise de leur eau, le film dévoile les enjeux de cet affrontement avec les multinationales et invite à mettre en échec l’irrésistible ascension des privatiseurs mondiaux de l’eau. »


Organiser des projections partout
« Afin de rendre accessible ce film à un large public, chacun peut aider à le diffuser et rendre public le débat sur la privatisation de l’eau, à le mettre à l’ordre du jour... Le but est d’organiser le 23 septembre, avec votre collaboration, simultanément dans le plus grand nombre possible d’endroits, une première projection du film. Par la suite, sa diffusion pourra s'élargir lors de projections collectives. Toute salle disposant d’un vidéo-projecteur ou pouvant en être équipée ponctuellement peut être utilisée pour montrer le film (plusieurs tarifs possibles). La projection peut servir de base à l’organisation de débats... »

Le site officiel du film, c’est ICI.
> Un manuel (pdf) pour en savoir plus sur comment et pourquoi
organiser des premières du film, ICI.


Pour toute question concernant la diffusion du film,
envoyer un courriel à : france@watermakesmoney.org

Aucun commentaire:

Qui êtes-vous ?

paysan bio producteur de framboises biologiques. passionné par mon métier. mais gêné par le fait qu'il ne procure pas un revenu suffisant pour faire vivre correctement ma famille. c'est elle la priorité,donc je vais certainement changer de métier.