Blog sur la production de framboises biologiques avec une méthode utilisant les "mauvaises herbes" comme engrais-paillage. la technique est une amélioraion du BRF:"Bois,Rameaux Fragmentés". elle nécéssite très peu de matériel donc très peu d'investissement; elle ne nécéssite pas non plus de travail de force style bêchage ou passage de motoculteur. en double-cliquant sur les photos,vous verrez mieux les détails. pour laisser un commentaire, choisir l'identité anonyme.

mardi 22 novembre 2011

Béton,érosion,pollution minent les sols français

Compte rendu. Beton, erosion, pollution minent les sols francais, Le Monde, 21/11/11, 14h10


Stephane Foucart



On le pietine sans y penser ; on peste quand il colle aux chaussures. Le sol, cette fine pellicule meuble qui enrobe la croute terrestre, est pourtant une ressource essentielle, en particulier pour le maintien des activites agricoles. Au terme de dix ans de travail, apres avoir preleve et analyse des milliers d'echantillons et agrege les contributions de centaines de chercheurs, le Groupement d'interet scientifique sur les sols (GisSol), pilote par l'Institut national de recherche agronomique (INRA), vient de rendre public le premier bilan exhaustif de l'etat des sols en France.

Nuance, le diagnostic varie considerablement suivant les regions et les parametres consideres. "L'etat des sols de France est globalement meilleur que celui de pays comme le Royaume-Uni ou de certaines regions allemandes, dont le passe industriel se fait sentir aujourd'hui", constate Dominique Arrouays (INRA), qui a coordonne l'etude. Pour autant, la gestion actuelle des sols n'est pas durable a plusieurs egards.

Artificialisation. Le betonnage des sols est le premier motif d'inquietude. Entre 2003 et 2009, environ 6 100 kilometres carres de terres ont ete artificialises en France. Cette transformation s'est faite "a 90 % aux depens de sols agricoles".

Le phenomene s'accelere nettement depuis quelques annees : la superficie de terres arables disparues sous le bitume entre 2003 et 2009 equivaut a celle perdue entre 1994 et 2003. Les pertes comptabilisees en une decennie se concentrent donc desormais sur sept ans. "Une perte de sols agricoles equivalant a un departement comme le Loiret tous les dix ans n'est pas durable", estime M. Arrouays.

Erosion. Le lessivage des sols sous l'effet des precipitations, du vent, des cours d'eau, de la fonte des glaciers ou de pratiques agricoles inadaptees est le deuxieme sujet d'inquietude des pedologues. "Pres de 18 % des sols presentent un alea d'erosion moyen a fort en France metropolitaine", ecrivent les auteurs du rapport. Ces risques sont particulierement marques dans le Sud-Ouest, le sillon rhodanien, le centre et l'ouest de la Bretagne ou le Nord.

L'augmentation possible de l'intensite ou de la frequence des fortes precipitations sous l'effet du changement climatique pourrait aggraver ce probleme dans les prochaines decennies. Cependant, il n'y a pas de fatalite. "Ces risques peuvent etre geres, notamment en maintenant un couvert vegetal, ou en separant les parcelles par des haies ou des fosses", soulignent les chercheurs.

Contaminations. Autour des grandes agglomerations urbaines, des anciens grands sites miniers ou industriels, la presence dans les sols de plomb, de cadmium ou d'autres metaux deposes par l'activite humaine est frequente. Ces contaminations diffuses demeurent relativement faibles et "ne necessitent generalement pas de lancer des alertes de sante publique". Dans un large mesure, elles resultent d'activites revolues, comme l'exploitation miniere ou la combustion des carburants au plomb, desormais interdits.

Des residus d'anciens pesticides sont quant a eux omnipresents, souvent en faibles concentrations. "Il y a des situations etonnantes, comme le cas du lindane - un insecticide desormais interdit - que l'on retrouve a peu pres partout, y compris dans les zones ou il n'a jamais ete utilise, par exemple sous couvert forestier, rapporte M. Arrouays. Ce qui conduit a penser qu'il a une capacite, une fois epandu, a se volatiliser et a se redeposer sur de grandes surfaces."

Biodiversite. "Contrairement a certaines idees recues, les sols de France ne sont pas morts, bien au contraire, observent les chercheurs. C'est la bonne nouvelle de nos travaux." Dans les echantillons preleves, ils ont systematiquement analyse l'ADN present. Les sequences genetiques decouvertes montrent que la biodiversite microbienne s'y porte bien et, surtout, ouvrent la voie a des travaux novateurs en biologie, puisque la plupart des micro-organismes qui vivent dans le sol sont inconnus.

"Plus la biodiversite des sols est importante, plus leur capacite de resilience est grande", rappelle M. Arrouays. Une des perspectives ouvertes par de tels travaux est l'identification de souches bacteriennes capables de degrader certains polluants - donc potentiellement de jouer un role de depollution.

Fertilite. En revanche, l'etude de la teneur en phosphore - essentiel a la fertilite des sols - pose, "a long terme", la question de "la durabilite du systeme agricole actuel". Les teneurs des sols en phosphore sont generalement faibles, a l'exception de la Bretagne et du Nord - Pas-de-Calais, ou elles sont tres fortes. Dans ces regions d'elevage concentre, "cette situation est tres preoccupante en raison de son impact sur la qualite des eaux et l'eutrophisation des milieux". Les auteurs du rapport posent ainsi la question d'une meilleure gestion des effluents d'elevage pour corriger les excedents, en compensant les "insuffisances potentielles" de fertilite de certains sols.

Carbone. Dans les 30 premiers centimetres de ses sols, la France stocke environ 3,2 milliards de tonnes de carbone (GtC). La tendance a long terme est-elle a un stockage accru ou a un relargage dans l'atmosphere ? "Il est aujourd'hui impossible de repondre avec certitude, disent les chercheurs. Dans certaines regions, les sols emettent plus de carbone qu'ils n'en fixent ; ailleurs, c'est le contraire."

Le role des sols vis-a-vis du carbone - puits ou source - est meconnu mais important. Une etude publiee en 2005 dans la revue Nature a montre qu'au Royaume-Uni les sols ont relache en moyenne 13 millions de tonnes de carbone par an entre 1978 et 2003 sous l'effet du changement climatique. Suffisamment pour gommer tous les efforts de reduction des emissions de gaz a effet de serre consentis par le pays sur cette meme periode...

----------------------------------------------------------------

Les Antilles francaises gorgees de chlordecone

A la Guadeloupe et a la Martinique, la presence dans les sols d'un pesticide utilise dans les bananeraies - la chlordecone - pose un grave probleme de sante publique. Un cinquieme de la surface agricole utile de Guadeloupe est pollue par ce produit. C'est deux fois plus a la Martinique. La consommation reguliere de legumes-racines fixant la chlordecone accroit le risque de cancer de la prostate. A la Martinique, l'incidence de ce dernier, en 2008, etait 2,4 fois superieure a la moyenne europeenne. En 2200, environ 50 % des sols aujourd'hui contamines par la chlordecone dans le sud de Basse-Terre (Guadeloupe) seront toujours souilles par ce pesticide.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/11/21/beton-erosion-pollution-minent-les-sols-francais_1606951_3244.html

Aucun commentaire:

Qui êtes-vous ?

paysan bio producteur de framboises biologiques. passionné par mon métier. mais gêné par le fait qu'il ne procure pas un revenu suffisant pour faire vivre correctement ma famille. c'est elle la priorité,donc je vais certainement changer de métier.