Blog sur la production de framboises biologiques avec une méthode utilisant les "mauvaises herbes" comme engrais-paillage. la technique est une amélioraion du BRF:"Bois,Rameaux Fragmentés". elle nécéssite très peu de matériel donc très peu d'investissement; elle ne nécéssite pas non plus de travail de force style bêchage ou passage de motoculteur. en double-cliquant sur les photos,vous verrez mieux les détails. pour laisser un commentaire, choisir l'identité anonyme.

samedi 30 juin 2007


J'ai un peu brulé les étapes,
mais c'est parce que je voulais montrer l'éclaircissage à mon ami Quidam.
salut Quid.

pour aller dans l'ordre,voiçi à quoi ressemble une allée chez moi.
les "mauvaises herbes" sont arrachées si le sol est mouillé
ou coupées s'il est sec
et surtout les "mauvaises herbes" restent sur place.
il se crée alors une zone ,entre le sol et la végétation qui pourrit, qui est extrêmement favorable aux micro-organismes et surtout aux moisissures.
ces moisissures sont le moteur du sol.
elles transforment à l'air(fermentation aérobie) la végétation en engrais organiques assimilables par les plantes.
engrais que les vers de terre qui adorent ce millieu vont se charger de mettre au contact des planres que l'on veut cultiver.
plus de 90% des micro-organismes du sol se trouvent entre la surface et 1 centimêtre de profondeur.

j'ai passé des années à ramasser les "mauvaises herbes",à en faire des tas de compost qu'il fallait travailler.
que d'énergie gaspillée!
depuis que je pratique ce "compostage sur place"
je n'ai plus de sol nu,
je ne bêche plus,
je n'arrose pratiquement jamais.
j'ai gagné un temps considérable et beaucoup de peine.

pour commenter la photo:
-les herbes à droite font 1M de haut
c'est principalement de l'armoise.
je vous expliquerait pourquoi je la trouve intéressante.
-en bas à gauche il y a des haricots beurre:
ils sont plus faciles à ramasser que les verts car je jaune se distingue du feuillage.
et puis ils sont bons!
Posted by Picasa

Aucun commentaire:

archives

Qui êtes-vous ?

paysan bio producteur de framboises biologiques. passionné par mon métier. mais gêné par le fait qu'il ne procure pas un revenu suffisant pour faire vivre correctement ma famille. c'est elle la priorité,donc je vais certainement changer de métier.