Blog sur la production de framboises biologiques avec une méthode utilisant les "mauvaises herbes" comme engrais-paillage. la technique est une amélioraion du BRF:"Bois,Rameaux Fragmentés". elle nécéssite très peu de matériel donc très peu d'investissement; elle ne nécéssite pas non plus de travail de force style bêchage ou passage de motoculteur. en double-cliquant sur les photos,vous verrez mieux les détails. pour laisser un commentaire, choisir l'identité anonyme.

mardi 25 novembre 2008

crimes de l'UIPP et responsabilité de JC BOCQUET

Pollution : la fertilite masculine en peril, Novethic, 20/11/08
Rouba Naaman

Arte diffuse, mardi 25 novembre, le documentaire « Males en peril », qui fait le point sur les recherches scientifiques concernant la toxicite de certains produits chimiques. L’enquete demontre le lien, aujourd’hui avere, entre les substances toxiques et la baisse de fertilite observee chez les hommes. La gravite de la situation a egalement ete soulignee par la secretaire d’Etat a l’ecologie.
« Au depart, on n’osait pas croire ces resultats ». C’est sur ces temoignages glacants de chercheurs du monde entier que s’ouvre le documentaire « Males en peril » de Sylvie Gilman et Thierry de Lestrade*. Les auteurs reviennent sur les decouvertes scientifiques qui amenent aujourd’hui a affirmer – et non plus seulement a supposer – que la baisse de la fertilite observee chez l’homme depuis une quinzaine d’annees est liee a la pollution de son environnement. Des resultats tellement inquietants que les chercheurs eux-memes peinaient a les croire au debut. Mais aujourd’hui, aucun doute ne subsiste, a tel point que la secretaire d’Etat a l’ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet a pris parti officiellement sur le sujet.
Comme souvent en sciences, les decouvertes majeures decoulent de hasards, d’observations fortuites, voire d’erreurs. C’est ainsi que Ana Soto, professeur d’anatomie et de biologie cellulaire a l’universite Tufts, a Boston (Etats-Unis) a soupconne les plastiques de contenir un produit qui imitait l’effet des œstrogenes, les hormones feminines. En parallele, le professeur Niels Skakkebaek, directeur de recherche a l’hopital universitaire de Copenhague (Danemark), observe qu’un garcon danois sur cinq a une fertilite tres faible. Chez les grenouilles d’un lac pollue a l’Atrozine, un herbicide de Syngenta, le professeur Tyrone Hayes, de l’universite de Californie (Etats-Unis), decouvre des œufs dans les testicules des males.
Effets prouves, inquietudes concretes
C’est ainsi que ces chercheurs ont decouvert les perturbateurs endocriniens, ces substances chimiques qui agissent sur le systeme hormonal et modifient les caracteristiques du systeme reproducteur, chez les animaux, mais aussi chez les hommes. « Males en peril » nous accompagne a travers les laboratoires, presente les tatonnements des chercheurs, puis leurs resultats, ahurissants. Le distilbene, œstrogene de synthese prescrit pendant 30 ans aux femmes enceintes pour eviter les fausses couches, contamine les fœtus. Le bisphenol A, present notamment dans les biberons et les bouteilles en plastique, passe dans les liquides puis dans le sang.

La presence de pesticides dans les urines des hommes est correlee avec la baisse de qualite de leur sperme.

Les phtalates, composants des plastiques souples, agissent sur la formation du systeme reproducteur chez le fœtus male (voir article lie).
Tous ces produits, omnipresents dans notre quotidien, ont en commun d’agir sur l’organisme comme des œstrogenes. Leurs effets sont particulierement aigus pendant la vie fœtale. Par defaut, le fœtus humain devient une fille ; c’est la mise en place du systeme hormonal masculin, induite par la presence du chromosome Y, qui en fait un garcon. Les perturbateurs endocriniens, en jouant le role d’hormones feminines, court-circuitent cette mise en place par des mecanismes encore mal connus. En contaminant la mere, les produits chimiques reprotoxiques (toxiques pour la reproduction) atteignent le fœtus, organisme tres sensible aux pollutions exterieures.

« Je pense qu’il est tres probable que de nombreuses maladies des adultes trouvent leur origine pendant la vie fœtale » affirme le professeur Skakkebaek dans le documentaire.

Henrik Leffers, docteur en biologie moleculaire a l’hopital universitaire de Copenhague, declare meme n’avoir jamais trouve, dans ses recherches, « une femme qui ne soit pas contaminee par les phtalates ».


Le risque du “cocktail” de produits chimiques
Les inquietudes n’ont pas finir de grandir. Les scientifiques craignent l’effet synergique des differents produits chimiques. Le laboratoire du professeur Ulla Hass, du departement de toxicologie et d’evaluation des risques de l’Institut national danois de l’alimentation, a teste sur des rats un cocktail de deux pesticides et un phtalate. La encore le resultat est inquietant. « Ces trois substances ne posaient pas de probleme injectees seules. Mais injectees ensemble, elles ont un effet tres net, quelle que soit la dose » precise Ulla Hass. Et il faudra probablement de nombreuses annees pour tester tous les melanges possibles des milliers de substances considerees comme inquietantes.
Devant ces informations gravissimes, on s’attend a une reaction ferme des decideurs. L’interdiction pure et simple des substances dangereuses ? Un moratoire sur les produits soupconnes d’etre reprotoxiques ? Une augmentation des credits de recherche pour les laboratoires ? Rien de tout cela. Nathalie Kosciusko-Morizet s’est certes declaree preoccupee par le sujet. Elle soutient la sortie du documentaire d’Arte et organise, mardi 25 octobre, un colloque international « Environnement chimique, reproduction et developpement de l’enfant » pour faire le point sur l’etat des connaissances scientifiques. La creation d’un pole d’ecotoxicologie est egalement a l’etude. Mais la secretaire d’Etat a l’ecologie n’a parle que d’une « campagne d’information des citoyens » et de prevention, essentiellement aupres des femmes enceintes. Elle place ses espoirs dans la reglementation REACH, qui « responsabilise l’industriel ». « Les questions posees par les chercheurs de notre reportage demandent des reponses politiques » a declare Sylvie Gilman, l’une des realisatrices du documentaire. « Les reponses de strategies individuelles ne suffisent pas ».
*Males en peril, de Sylvie Gilman et Thierry de Lestrade. Documentaire (2008 – 52 minutes)
Diffuse le mardi 25 novembre a 21h sur Arte, suivi d’un debat avec la secretaire d’Etat a l’ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet.
<http://www.novethic.fr/novethic/planete/environnement/pollution/pollution_fertilite_masculine_en_peril.jsp>

jusqu'où est-il prêt à aller pour vendre sa daube?

c'est pas beau cette utilisation du grenelle par le représentant des pires pollueurs de notre pays?

http://grenelle.info-pesticides.org/utilite/index.php

Aucun commentaire:

Qui êtes-vous ?

paysan bio producteur de framboises biologiques. passionné par mon métier. mais gêné par le fait qu'il ne procure pas un revenu suffisant pour faire vivre correctement ma famille. c'est elle la priorité,donc je vais certainement changer de métier.