Blog sur la production de framboises biologiques avec une méthode utilisant les "mauvaises herbes" comme engrais-paillage. la technique est une amélioraion du BRF:"Bois,Rameaux Fragmentés". elle nécéssite très peu de matériel donc très peu d'investissement; elle ne nécéssite pas non plus de travail de force style bêchage ou passage de motoculteur. en double-cliquant sur les photos,vous verrez mieux les détails. pour laisser un commentaire, choisir l'identité anonyme.

jeudi 27 novembre 2008

en FINIR avec la "gauche" molle

"La Guerre des classes", de François Ruffin : pour en finir avec la gauche molle
LE MONDE 19.11.08 16h08 • Mis à jour le 19.11.08 16h08 Hervé Kempf

Il y a des mots tellement horribles qu'il faut posséder la liberté d'impertinence d'un milliardaire pour les prononcer. Il revenait donc au premier d'entre eux, l'homme le plus riche du monde, Warren Buffett, de révéler une vérité inconvenante : "Il y a une guerre des classes, c'est un fait, mais c'est ma classe, la classe des riches, qui la mène, et nous sommes en train de la gagner" (le New York Times du 26 novembre 2006).

Cette observation lucide est le point de départ du livre de François Ruffin.
Il explore avec une verve caustique mais attristée ce mystère : pourquoi le terme de lutte de classes a-t-il disparu du débat politique, alors que l'évidence montre qu'il est plus actuel que jamais ?
Ce ne sont pas seulement les déclarations d'un milliardaire plus sincère que les autres qui légitime cette interrogation, mais aussi les études de la Banque des règlements internationaux (BRI), du Fonds monétaire international (FMI) ou de la Commission européenne, dûment référencées dans le livre et qui montrent que la part des profits, ou du capital, dans le partage de la richesse collective s'est singulièrement accrue, dans tous les pays occidentaux, depuis les années 1980, au détriment des revenus du travail.

La part de ceux-ci dans le produit intérieur brut a baissé dans les pays du G7 de 5,8 % entre 1983 et 2006. "Cette donnée majeure est quasiment effacée de la sphère publique, éclipsée dans les médias, à peine mentionnée par les politiques", observe François Ruffin, qui sait par ailleurs donner chair à cette statistique, en montrant notamment que cette redistribution des richesses au profit de l'oligarchie s'est opérée au détriment de la "génération des trentenaires précaires".

C'est surtout l'absence de toute référence à cette question par les partis de gauche - défenseurs supposés naturels des travailleurs - qui frappe l'auteur.

Il analyse d'une plume chirurgicale les discours de Ségolène Royal, de Marie-George Buffet, plus larmoyante que combative, de Vincent Peillon, un champion de la langue molle.

Comment s'explique cette démission de la gauche ?
François Ruffin cite l'analyse d'Emmanuel Todd : "L'immobilité idéologique des enseignants (noyau du Parti socialiste) les a séparés de cet autre coeur sociologique de la gauche que constituent les ouvriers, qui eux subissent, depuis près de vingt ans, toutes les adaptations, tous les chocs économiques concevables."

Mais l'explication ne suffit pas, comme le montre le travail d'une chercheuse du CNRS, Josette Lefèvre, qui a analysé le vocabulaire syndical depuis plusieurs décennies et constaté que le terme de "classe" disparaît du discours, donc de l'analyse, dans les années 1980, non seulement du PS, mais aussi des syndicats ouvriers.
M. Ruffin ne prétend pas livrer une explication définitive, simplement souligner un trait majeur et mesurer l'épaisseur du silence à son propos. S'appuyant sur Jaurès bien plus que sur le marxisme, rappelant que le grand leader sut être révolutionnaire sans céder à ce qui allait devenir le léninisme, François Ruffin propose un point de départ : "S'il suffit de poser capital/travail pour rendre à l'univers social un peu de sa clarté, pourquoi s'en priver ? Pourquoi déchirer ce schéma, grossier, certes, mais efficace au moins pour mettre à nu cette offensive générale de l'argent contre les hommes ?"

Pour M. Ruffin, la refondation de la gauche ne peut se faire qu'en redéfinissant un socle commun d'intérêts.

Il propose une grille de lecture sans doute insuffisante, mais qui s'appuie suffisamment sur les faits pour mériter une large réflexion chez ceux qui aspirent à changer les règles du jeu social et économique. Et les citations vigoureuses de l'humaniste socialiste Jaurès, d'une surprenante actualité, rappellent que l'on peut dénoncer l'âpreté de la lutte sociale sans tomber dans la dogmatique marxiste.

LA GUERRE DES CLASSES de François Ruffin. Fayard, 252 pages, 19 €.
Hervé Kempf

4 commentaires:

hubert guillaud a dit…

Pas sûr que mes mails te parviennent. Ceci devrait t'intéresser : http://www.bastamag.net/spip.php?article212

den a dit…

Ben pardi, il y a tellement de gens qui ont dit qu'il n'y avait plus de classes.
Comme si les classes pouvaient disparaitre des statistiques.
warren buffet de gare mais il va bientôt mourir vu son grand âge. Bon vent!

Anonyme a dit…

il n'y as que la gauche qui est molle , ton blog aussi (rires) depuis que le papou ni traine plus.
Ce que je devient?
l'arret de toute activité militante a été plus dure que prévu ,de plus j'ai du faire plusieurs "repos forcé" ce qui n'a rien arrangé.
tes amis RPR (oups! UMP)aidé de tes ennemis socialo sont en train de repassé au crible les comptes des associations dont j'ai eu un jour la reponsabilité.
Pas de soucis de se coté là , au contraire ça à mis mes succéseurs dans le bain tout de suite de la duplicité politique.
j'ai toujours parlé de la gauche (socialo) francaise comme de la gauche molle fonctionnarisé , cf mes post du blog dsk.
Je les utilise juste quand ils sont en position au second tour comme alternative à sarko.
Au 1er tour mon choix de coeur va a la mouvence vert/ bové , je l'ai toujours dit.
au second tour le choix était différent , c'était sarko ou pas sarko.je sentait déja la formidable régréssion social que cela allait etre.
la réalité m'a hélas donné raison.
-traque sans pitié des sans papiers et des sdf(plusieurs défénestration (les gens sont mort) , sucides en centre de retention , sdf "capturé" avec les memes méthodes techniques que pour les animaux dangeureux ect) le DAL poursuivi pour avoir "occupé" la rue avec des sdf(sic).
-régréssion social sans précédente , chomeur culpabilisé , soumis a des séance de coaching humiliante et épuisante ,traqué fliqué.famille monoparental vilenpidé soumis a des enquéte de la police(sont-t-elle vraiement seul? y'a pas de petit copain sous le lit? non je n'exagere pas , la réalité a hélas des exemple précis dans le coin.
-Régréssion de liberté sans précédent:des nouveaux militants amené au poste et fiché car ils avait distribué des tracts sans autorisation (sic) , des réunions de ménagere interdite pour cause de troubles potentiel à l'ordre pubique (sic).
Militant mis en examen pour avoir osé critiquer les méthode d'interpellation de la PAF (sic) .
Police armé et accompagné de chiens qui intervient en plein cour au colége et qui fouille les sous vétement d'une gamine(sous tif et slip) de 14 ans car elle avait un "mauvais look" et qui le pire n'avait aucune drogue sur elle.
A la moindre incartable avec la police tout le monde peuT etre poursuivi pour "outage" , les délit d'outages on bondit depuis l'élection de "ton "sarko.Pas de pancarte , pas de bras d'honneur , pas le droit de crier son opposition, pas le droit de poséder des journaux subversif (libé , marianne ) a proximité du convoi présidentiel sinon c'est le poste de police (apparement c'est unique en europe et ammesty s'apprette a fair un rapport détonnant sur le sujet).
un jounaliste a caculé que si l'outrage a président actuel avait été apliqué sous Degaulle , il y aurait eu au minimum 1 million d'inculpés (sic)

je n'attendais rien de la gauche et de royal sinon qu'elle empeche sarko de passser avec son massacre social prévisible.
la gauche était insufisante ou (sufisante ...) mais pas destructice a ce point.
tout les témoigages du terrain sont hunanime que ce soit les gens sdf , chomeur précaire , sans papier , classe défavorisé , tous ont vus leur condition se dégrader et leur soufrance quotidienne augmenté depuis que tu a laissé passer ton "ami sarko".
il ne t'en remercie pas et moi désolé je ne pourrais pas te souhaité de bonne fete car je te consider comme responsable et complice du pouvoir en place.
je me suis toujours opposé au pouvoir en place surtout s'il était de gauche , je me souviens avoir manifesté avec des chomeurs et des précaires devant FR3 , le soir de l'élection de jospin pour qu'il n'oublie pas les plus faible de notre société .
j'aurai fait de meme si royal avait été élue.
j'aspire à une société vraiemet altenative socialement ecologiquement et durablement .
j'ai donner beaucoup de temps et d'énergie ,j'ai arrété, d'autre prenne la relève , par contre si on peut évité des soufrances suplémentaire aux gens en difficulté (en évitant l'élection de sarko )
on doit le faire .
c'est le minimum de ceux qui se dise avoir un concience sociale peuvent faire.
j'écris un livre pour pabo (sotie a 1 exemplaire dans 1 a 2 ans)
je comptait en faire un 2eme exemplaire pour toi mais je pense que je perdrais mon temps.
Tu est beaucoup trop SECTAIRE.

ABSTANTIONISTE DE TOUT POIL LE POUVOIR SARKOSTE VOUS DIT UN GRAND MERCI POUR L'ANNEE PASSE, IL A PUT COMMENCER UN GRANDE DESTRUCTION SOCIALE EN FRANCE GRACE A VOUS.
SINCEREMENT MERCI DE LEUR PART.
claude

den a dit…

Ton blog est-il capout?

Qui êtes-vous ?

paysan bio producteur de framboises biologiques. passionné par mon métier. mais gêné par le fait qu'il ne procure pas un revenu suffisant pour faire vivre correctement ma famille. c'est elle la priorité,donc je vais certainement changer de métier.