Blog sur la production de framboises biologiques avec une méthode utilisant les "mauvaises herbes" comme engrais-paillage. la technique est une amélioraion du BRF:"Bois,Rameaux Fragmentés". elle nécéssite très peu de matériel donc très peu d'investissement; elle ne nécéssite pas non plus de travail de force style bêchage ou passage de motoculteur. en double-cliquant sur les photos,vous verrez mieux les détails. pour laisser un commentaire, choisir l'identité anonyme.

jeudi 24 septembre 2009

fiscalité écologique punitive et socialement injuste

maintenant qu'on va tous payer cette amende "écologique",les verts qui ont tout fait pour le mettre en place commencent à se poser des questions.
Ou bien ont-il simplement peur du résultat des urnes pour les régionales?peur de la SANCTION des pauvres ?
conseiller régionnal c'est un poste qui paye bien...
QUEL GACHIS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

article où on reparle aussi du rôle de rabbateurs pour le PS .
les bourreurs d'urnes .
--------------------------------------------------------------------------------------------

Journee parlementaire. Les Verts ne savent plus sur quelle taxe danser, L’Humanite, 22/09/09
Rosa Moussaoui

Les elus ecologistes se reunissaient hier, a Paris. L’occasion d’afficher leurs doutes sur la taxe carbone voulue par Sarkozy.
La taxe carbone facon Sarkozy, petit pas ou grande arnaque ? La question embarrasse les elus ecologistes, qui se reunissaient hier a la mairie du 14e arrondissement de Paris pour leur journee parlementaire, a trois semaines de l’examen de la loi de finances 2010 devant enteriner le nouvel impot.

Au centre du questionnement des ecologistes, cette question, objet d’une table ronde : peut-on concilier fiscalite ecologique et justice sociale ? Contraints de prendre en compte l’hostilite de l’opinion publique a la mise en place d’une taxe carbone percue comme socialement injuste, les Verts deplorent « l’incomprehension » le « manque de pedagogie » et l’absence « d’aide a la transition energetique » en direction des plus modestes.
Surtout, ils mettent en cause les « arbitrages gouvernementaux ». Le taux de 17 euros par tonne de CO2, d’abord, juge insuffisant pour modifier les comportements. L’assiette, ensuite : les Verts critiquent l’exclusion de l’electricite, le recours a des centrales thermiques lors de pics de consommation etant emetteurs de gaz carbonique. Les incertitudes sur la progressivite promise, enfin, les Verts jugeant peu probable une hausse le la nouvelle taxe d’ici a 2013, echeances politiques nationales obligent.
Au final, les ecologistes hesitent sur l’attitude a adopter face a ce « bebe malingre », que Jean-Paul Besset, venu de la Fondation Nicolas-Hulot, elu depute europeen en juin dernier, appelle a « faire grandir ». « Le projet gouvernemental est mauvais et globalement contre-productif, tranche, de son cote, l’eurodepute Yannick Jadot, ancien de Greenpeace. Il donne l’image d’une fiscalite ecologique punitive et socialement injuste. » Favorable a la reprise des propositions initialement emises par la commission Rocard, Noel Mamere admet qu’il n’existe en l’etat « aucune garantie » sur des mecanismes de redistribution des 3,4 milliards d’euros que devrait rapporter cette taxe.
Quant a la perspective d’une exoneration des transporteurs routiers, des agriculteurs et des industriels soumis a un marche de quotas d’emission pourtant peu contraignant, le depute de Gironde la juge « scandaleuse ».
Ce « gachis », cet « enterrement d’une idee fondatrice du developpement soutenable », selon l’expression du senateur Jacques Müller, n’entament pourtant pas l’euphorie qui regne, depuis les elections europeennes de juin dernier, dans les rangs des Verts. Ceux-ci brandissaient hier comme un trophee le score de 20,15 % enregistre dimanche par la candidate ecologiste Anny Poursinoff au premier tour de la legislative partielle dans la dixieme circonscription des Yvelines. Arrivee seconde, derriere l’UMP (43,94 %), celle-ci devance largement un PS mal en point (12,44 %). La preuve, selon Cecile Duflot, que « les temps changent en politique ». Alors que des premieres consultations militantes se sont degagees, ce week-end, une ecrasante majorite en faveur de listes autonomes sur le modele d’Europe Ecologie au premier tour des regionales, la secretaire nationale des Verts a insiste sur la constitution, au second tour, de « majorites de gestion » dans les regions. Avant de prevenir, histoire de faire monter par avance les encheres : « Ceux qui pensaient que ces elections europeennes seraient sans lendemain se trompent. »
<http://www.humanite.fr/2009-09-22_Politique-_-Social-Economie_Les-Verts-ne-savent-plus-sur-quelle-taxe>

1 commentaire:

den a dit…

Rarement vu plus stupide que ces taxes carbones!
Si on ne veut plus de carbone on diminue sa production. Mais taxer? Les verts deviennent de plus en plus stupides.

archives

Qui êtes-vous ?

paysan bio producteur de framboises biologiques. passionné par mon métier. mais gêné par le fait qu'il ne procure pas un revenu suffisant pour faire vivre correctement ma famille. c'est elle la priorité,donc je vais certainement changer de métier.