Blog sur la production de framboises biologiques avec une méthode utilisant les "mauvaises herbes" comme engrais-paillage. la technique est une amélioraion du BRF:"Bois,Rameaux Fragmentés". elle nécéssite très peu de matériel donc très peu d'investissement; elle ne nécéssite pas non plus de travail de force style bêchage ou passage de motoculteur. en double-cliquant sur les photos,vous verrez mieux les détails. pour laisser un commentaire, choisir l'identité anonyme.

vendredi 29 janvier 2010

No Sarkozy Day


No Sarkozy Day

l'appel officiel:

- Appel au peuple -

Inconséquence politique, échec économique, casse sociale, rupture du pacte républicain, atteinte à l’égalité des chances, politique de la peur, stratégie de la division, lois liberticides, pratiques autocratiques du pouvoir, favoritisme, népotisme, manipulations médiatiques, ingérences judiciaires, collusion avec le monde des affaires et les forces de l’argent…

Nous avons tous nos raisons pour nous opposer à Sarkozy et à son clan, pour résister au sarkozysme. Mais ce président sans envergure, effrayé par le peuple, prend grand soin de le tenir à l’écart, muselant au besoin sa parole derrière des cordons de CRS.

Alors, ENSEMBLE, nous élèverons la voix plus haut, nous nous ferons entendre plus fort, unis dans la défense des valeurs de notre République :

Liberté – Egalité – Fraternité – Laïcité – Démocratie

Nous, simples citoyens, vigilants et inquiets, en conscience et indépendamment de tout parti ou syndicat, appelons toutes celles et tous ceux qui ressentent l’envie, le besoin de dire NON ! à Nicolas Sarkozy, à se rassembler pour un No Sarkozy Day.

Le 27 mars 2010 : une journée pour lui dire NON !

Des rassemblements seront organisées partout en France, à partir de 14 Heures devant les préfectures et les sous-préfectures, à Paris place de la Bastille, et dans le monde entier devant les ambassades de France.

A l’issue de cette journée de mobilisation, se tiendront partout des réunions ouvertes, où nous pourrons ensemble, démocratiquement, décider de la suite à donner à ce mouvement de contestation populaire du sarkozysme, contestation que nous espérons aussi large que possible.

http://www.no-sarkozy-day.fr/

---------------------------------------------------------------------------------------------

ma réaction sur la liste d'échange de mon association d'éducation populaire:


bonjour,

je n'ai pas fait de pub pour cette journée sur la liste car je crois que l'adhésion à ce mouvement doit être personnelle.

le texte commence par :
"Nous, simples citoyens, vigilants et inquiets, en conscience et indépendamment de tout parti ou syndicat..."

c'est justement parce que la démarche est indépendante de tous les vautours (oui,les socialistes et ceux qui les aident peuvent se sentir visés)qui ne pensent qu'à prendre le pouvoir pour le confisquer au même titre que Sarkosy,que j'y adhère.

l'idée,pour moi,est que Sarkosy se sert de la puissance publique pour communiquer à son profit.
ses déplacements très chers où des personnes choisies viennent l'applaudir pendant que les opposants sont parqués comme des veaux derrière des barrières gardées par des CRS sont SCANDALEUX.

l'idée est donc de se réapproprier la communication à propos de sarkosy.

il faut que cette contre communication soit présente dans l'esprit des Français en 2012.
ceux qui participeront à cette journée et aux suivantes s'en rappelleront.


il est clair que je ne lutte pas contre Sarkosy pour mettre des socialistes et affiliés à la tête de l'état mais pour offrir aux français des personnes qui seront là pour les servir,pas pour se servir ou pour créer des injustices en favorisant leurs copains.

pascal

5 commentaires:

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
alain F a dit…

Voila un débat interessant qui constiturait a faire prendre conscience aux Francais de se prendre en mains(en pensés) plutot que d etre dans tel ou tel courant de penser politique....ya encore du boulot quand on voit les débats ou si vous n'etes pas de tel bord , ou ne penser pas comme...
forcement vous etes le mauvais et vice versa...comme ci les deux partis principaux étaient les maitres a penser.... unique!!!!

Anonyme a dit…

tien! un message supprimé par le "grand démocrate" sectaire.
je me disais au début de ton post que enfin tu avait compris la dangerosité de sarko et puis......comme d'ab ta haine des socialo a eu le dessus sur la logique.
On comprend très bien que tu préfère sarko aux socialo , c'est ton droit mais aussi ta responsabilité.
les socialiste ce n'était pas terrible pour l'idéaliste sociale que je suis mais personne ne peut contester qu'avec sarko c'est bien pire.
c'est vrai que les gens comme toi ou mois ne soufre pas trop de l'arrivée de sarko , mais les chômeurs , les gens en difficulté , les classe très défavorisé , les français d'origine étrangère , les sans papiers etc.. eux morfle comme jamais.
ça désolé, pascal, mais tu ne peux pas le contester.
je n'ai jamais aimé les socialistes mais je n'ajouterais pas de la souffrance en plus aux plus défavorisé de notre société au nom de mes conviction en soutenant de façon honteuse sarko par mon abstention.
au premier tour bien entendu il ne faut surtout pas voter pour les socialistes si on veux défendre une vrai alternative a la pauvreté .mais au second tour il faut voter contre le pire et le pire bien sure c'est sarko.
je croie plutôt que ta culture familial de marin de droite et pieuse te rattache malgré toi a la droite sarkosiste..
C'est ton droit mais pour moi c'est aussi ta culpabilité par rapport a l'aggravation sans précédent de la situation sociale des plus fragileS d'entre nous.
Le 27 mars mobilisons nous en pensant a ce chômeur illettré radié car il n'avait pas répondu a une lettre de convocation , a ces femme seule avec 1 enfant qui touche moins de 400euros par mois , a tout ces cdd qui travaille loin de chez sur des chantier et qui dorme dans leur voiture car il n'ont pas les moyens de se payer un loyer , a ses locataires pauvres a qui on a coupé l'eau et l'électricité et qui font leur besoins dans un seau hygiénique , a ses gens qui par honte d'aller aux resto du coeur mange qu'un repas par jour, a ce père de famille (pour moi) et...clandestin (pour l'administration ) qui c'est défenestré pour échappé a la police , a toute ses personne mis en garde a vue et condamné pour avoir "outragé "notre vénérable président , a cette mère de famille très catho mis en garde a vue pour avoir permis a un clandestin de Calais de prendre une douche chez elle , a ce manifestant dont on confisqué Libération lors d'un visite de notre vénérable président.
et que dire aussi des 54 fichier plus ou mois officiel qui flique la population a partir du ...primaire.
face a tout ça ,soit on est contre sarko soit on est COMPLICE.
le papounet

paysan bio a dit…

le commentaire supprimé était un spam qui contenait un virus.

je n'ai jamais sensuré aucun commentaire.

je vous retransmets un texte de Roger sur la liste de diffusion de la CEN.
je crois que ça mérite réflexion.

"
A titre de contribution au débat sur ce qui, disons-le, pose le problème de la révision de cette fausse démocratie qui nous désaisit de notre citoyenneté et dans laquelle patauge aujourd'hui un monde politique fort de notre docilité complice. Voici un petit texte d'actualité ancienne.

Le peuple de France a su, en d’autres temps, montrer du génie en ce domaine. Son histoire est exemplaire, encore faudrait-il, pour que nos enfants en soient fiers, qu’elle soit connue et enseignée.


En septembre 1870, la Prusse attaque la France. L’empereur " Louis Sarkoléon III ", (Ou quelque chose du même genre ?) est vaincu à Sedan. Il y perd son pantalon et son sceptre. Nos bourgeois décident de proclamer la " 3ème République ". Ah mais !...

Les prussiens sont aux portes de Paris. 250000 parisiens se sont enrôlés dans la garde nationale pour défendre la capitale. Monsieur Thiers, (bourgeois chef des bourgeois) préfère négocier la capitulation et abandonnant Paris et les parisiens aux troupes prussiennes arrivées sur les hauteurs de Champigny, fuit à Versailles.

Le petit peuple parisien, devant cette lâcheté s’organise et, avec l’aide de la Garde Nationale qui s’est ralliée au peuple avec ses canons, installe le premier pouvoir populaire, social et démocratique, que la France ait connu. L’œuvre égalitaire, éducative, politique et résistante de la " Commune de Paris " sera étouffée par la famine et le blocus organisés en commun par les versaillais et les prussiens. Elle sera noyée dans le sang des Communards et des Gavroches.

Mais, quel rapport avec nos élections me direz-vous ? J’y viens, j’y viens.

Ecoutez ces voix qui, traversant les barricades, les massacres, les ans, et les silences des manuels d’histoire, résonnent encore, par leur pertinence et leur actualité.


La Garde Nationale se sentant garante de la DEMOCRATIE, prodiguait aux parisiens, invités à élire leurs représentants au conseil de Paris, les propos suivants :


" Citoyens,

Ne perdez pas de vue que les hommes qui vous serviront le mieux sont ceux que vous choisirez parmi vous, vivant votre vie, souffrant des mêmes maux. Défiez-vous autant des ambitieux que des parvenus ; Les uns comme les autres ne consultent que leurs propres intérêts et finissent toujours par se considérer comme indispensables. Défiez-vous également des parleurs, incapables de passer à l’action…Evitez également ceux que la fortune a trop favorisés, car trop rarement celui qui possède la fortune est disposé à regarder le travailleur comme un frère.

Enfin, cherchez des hommes aux convictions sincères, des hommes du peuple, résolus, actifs, ayant un sens droit et une honnêteté reconnue. Portez vos préférences sur ceux qui ne brigueront pas vos suffrages ; Le véritable mérite est modeste et c’est aux électeurs à choisir leurs hommes et non à ceux-ci à se présenter.

Citoyens,

Nous sommes convaincus que si vous tenez compte de ces observations, vous aurez enfin inauguré la véritable représentation populaire, vous aurez trouvé des mandataires qui ne se considèreront pas comme vos maîtres. "

Commune de Paris – 25 mars 1871


Les amateurs de pouvoirs qui, trop souvent, fusse par délégation et sans mauvaises intentions, " cannibalisent " notre citoyenneté, vous diront que les temps ont changés. Est-ce aussi sûr ? Il me semble que le débat est toujours ouvert.

La vraie question est peut-être : QUAND ALLONS-NOUS OSER ETRE DES CITOYENS QUI DECIDENT au lieu d'être des SUJETS DOCILES AUX LOIS ET SYSTEMES QUI LES RONGENT ET LES OPPRIMENT ?

Il me semble que ça vient ? Mais alors, lentement.

Trés lentement.

Mes amitiés
"

Anonyme a dit…

très beau texte qui correspond beaucoup a mon idéal démocratique et pour la petite histoire j'ai eu il y a une dizaine d'année plus de 500 voie(non valide) a une élection cantonale.....sans me présenter(sic) à mon très très grand étonnement.
mais comme c'est écrit ce processus réellement démocratique est très très lent. En attendant il faut tout faire pour éviter que les plus faible d'entre nous soufre plus . Pour ça il faut renvoyer sarko a Neuilly et même si pour ça on doit voter socialiste(Pour toi) ou Bayrou (pour moi) quoi qu'il nous en coute par rapport a nos convictions personnel, on doit le faire , rien ne peut justifier un accroissement de souffrance pour les catégorie les plus défavorisées de la société .
le papounet

Qui êtes-vous ?

paysan bio producteur de framboises biologiques. passionné par mon métier. mais gêné par le fait qu'il ne procure pas un revenu suffisant pour faire vivre correctement ma famille. c'est elle la priorité,donc je vais certainement changer de métier.