Blog sur la production de framboises biologiques avec une méthode utilisant les "mauvaises herbes" comme engrais-paillage. la technique est une amélioraion du BRF:"Bois,Rameaux Fragmentés". elle nécéssite très peu de matériel donc très peu d'investissement; elle ne nécéssite pas non plus de travail de force style bêchage ou passage de motoculteur. en double-cliquant sur les photos,vous verrez mieux les détails. pour laisser un commentaire, choisir l'identité anonyme.

mercredi 2 mars 2011

le calcul de l'empreinte carbone d'un ordinateur :1 tonne eq.co2

éléments de calcul du BILAN CARBONE de votre ordinateur


Quelle est l’empreinte carbone d’un ordinateur ?,
Terra Eco, 11/02/11
Frederic Bordage, Greenit.fr

Une nouvelle etude menee par le constructeur Fujitsu nous eclaire sur l'impact en CO2 de la fabrication et de l'utilisation d'un micro-ordinateur flambant neuf.

Apres neuf mois de travail avec l’institut de recherche Bifa d’Ausbourg, Fujitsu vient de presenter l’empreinte carbone de son ordinateur de bureau Esprimo E9900. Cette etude a ete realise en respectant les standards internationaux ISO 14040 et ISO 14044 qui definissent la methodologie a suivre pour realiser une analyse de cycle de vie (ACV). Les resultats ont ete verifies par un tiers independant, l’institut Fraunhofer IZM. On peut donc considerer que ces resultats sont serieux.

L’Esprimo E9900 est un ordinateur de bureau « standard ». Il est compose d’un processeur Intel CoreTMi5-670, de 2 x 2 Go DDR3 de memoire vie, d’un disque dur de 250 Go, d’un lecteur-graveur optique, et d’une carte graphique Nvidia Geforce 9500 GS. Il est certifie EPEAT silver, Energy Star 5.0, Blue Angel et Nordic Swan.

Au total, son empreinte carbone est de 339 kg eq. CO2.

Elle se decompose de la facon suivante :

Fabrication des composants : 302 kg eq. CO2
Transport : 34 kg eq. CO2
Assemblage des composants : 3 kg eq. CO2
L’assemblage est realise en Europe tandis que la fabrication des principaux composants electroniques s’effectue en Chine. Certains composants couteux comme les microprocesseurs sont achemines par avion tandis que les pieces moins sensibles (boitiers, etc.) arrivent en Europe par bateau. C’est pour cette raison que le cout CO2 du transport est plus eleve que celui de l’assemblage.

Le decoupage par composant est le suivant :

1. Carte mere : 90 kg eq. CO2
2. Memoire : 72 kg eq. CO2
3. Carte graphique : 36 kg eq. CO2
4. Alimentation electrique : 32 kg eq. CO2
5. Autres composants : boitier, cables, etc. : 72 kg CO2


Pour la phase d’utilisation, Fujitsu a retenu le profile Busy Office d’Energy Star 5.0 for desktop avec une duree d’utilisation de 260 jours ouvres, ce qui donne une consommation annuelle de 113,6 kWh.

L’empreinte carbone de l’utilisation est donc :

Allemagne : 75 kg eq. CO2 par an
France : 7 kg eq. CO2 par an (selon le facteur d’emission de l’Ademe)


En France, il faut donc utiliser 48 ans cette unite centrale (ecran non inclus) pour emettre autant de CO2 que les phases de fabrication, transport et fin de vie reunies !

Les economies d’energie sur la phase d’utilisation (extinction, mise en veille, etc.) ont donc un effet tres faible sur la reduction de l’empreinte carbone compare a l’allongement de la duree d’utilisation.

Avec l’ecran
Pour etre complet, il faudrait ajouter un ecran.

L’Ademe estime que la production d’un ecran plat emet 676 kg eq. CO2.

Bien que ce chiffre paraisse aujourd’hui tres eleve, cela nous permet d’avoir un ordre de grandeur de l’empreinte globale d’un poste de travail recent : 1 015 kg eq. CO2 pour un poste de travail complet.


Concernant la phase d’utilisation, Enertech estime que la consommation moyenne d’un ecran LCD en France est de 46,5 kWh par an. Encore une fois, ce chiffre est assez eleve, mais c’est un ordre de grandeur realiste. La consommation moyenne du poste de travail complet Fujitsu Esprimo E9900 + ecran plat moyen Enertech sera donc de 160 kWh par an, soit environ 10 kg eq. CO2 pour un an.

Au final, pour emettre autant de CO2 que la fabrication d’un poste complet, il faudrait l’utiliser 100 ans France !


PS : un grand merci a Fujitsu de nous avoir fourni ce document. On attend avec impatience que Dell, HP et Lenovo soient transparents.
Cet article a initialement ete publie sur le site greenit.fr
A lire aussi sur Terra eco :
Mac ou PC : quel est le plus vert ?

http://www.terra-economica.info/Quelle-est-l-empreinte-carbone-d,15758.html

_____________________________________________________________________________________________________________

3 commentaires:

i.d & l a dit…

C'est pourquoi il faut privilégier le matériel reconditionné.
Car en prolongeant la durée d'utilisation de chaque PC produit on réduit d'autant la nécessité de production de nouveaux.
La simple loi de l'offre et de la demande : en réduisant la demande, on influe sur l'offre (donc la production).

Bien entendu, on risque de se confronter à l'obsolescence programmée de ces PC, mais en général pas avant 7, 8 voire 10ans.

Ensuite, il y a l'obsolescence induite par les logiciels, au premier rang desquels trône Windows...
Autrement dit, tout le monde parmi ces industriels a tout intérêt à ce que le marché de renouvellement du parc ne s'essouffle pas, bien au contraire.

Cependant les ressources ne sont pas illimitées, loin de là, et les filières de recyclage sont encore et toujours trop faibles.

En privilégiant l'utilisation de matériels reconditionnés (souvent pas des entreprises/associations à forte responsabilité sociale), associés à des logiciels libres (cd. http://april.org) on s'inscrit CONCRÈTEMENT dans une démarche durable.

Green IT a dit…

L'article original est disponible ici : Quelle est l’empreinte carbone d’un ordinateur ?

Plus d'informations sur le matériel informatique reconditionné

paysan bio a dit…

à Green It

merci pour les liens

pascal

archives

Qui êtes-vous ?

paysan bio producteur de framboises biologiques. passionné par mon métier. mais gêné par le fait qu'il ne procure pas un revenu suffisant pour faire vivre correctement ma famille. c'est elle la priorité,donc je vais certainement changer de métier.