Blog sur la production de framboises biologiques avec une méthode utilisant les "mauvaises herbes" comme engrais-paillage. la technique est une amélioraion du BRF:"Bois,Rameaux Fragmentés". elle nécéssite très peu de matériel donc très peu d'investissement; elle ne nécéssite pas non plus de travail de force style bêchage ou passage de motoculteur. en double-cliquant sur les photos,vous verrez mieux les détails. pour laisser un commentaire, choisir l'identité anonyme.

mercredi 9 juillet 2008

les carburants verts seraient responsables de 75 % de la flambée des prix . 206 milliards d'euros volés aux pauvres.105 millions de pauvres en plus

les chiffres et surtout la somme de souffrances qu'ils induisent donnent le tournis.
dans quel monde allons-nous faire vivre nos enfants?
allons-nous laisser perpétrer impunément ces crimes contre l'humanité?
xavier Beulin: un nom de plus à ajouter à la liste des criminels
-------------------------------------------------------------------------------------------------
Agriculture. Crise alimentaire : la Banque mondiale accable les biocarburants, Liberation, 05/07/08
Laureen Ortiz

Les carburants verts seraient responsable de 75 % de la flambee des prix.


Question ultrasensible : quel est le veritable impact des biocarburants sur la hausse des prix alimentaires, qui, selon la Banque mondiale (BM), a coute 324 milliards de dollars (206 milliards d’euros) aux consommateurs des pays pauvres en 2007 ?

Un rapport tenu secret de la Banque, rendu public vendredi par le quotidien britannique The Guardian, revele que l’essor des carburants vegetaux serait responsable de 75 % de cette flambee mondiale. Flambee vertigineuse qui pourrait faire plonger plus de 105 millions de personnes dans la pauvrete.

Porte-a-faux.
Enorme decalage avec les estimations officielles du departement americain de l’Agriculture, qui evoque un impact de 3 %.
Selon The Guardian, le rapport n’est pas publie afin d’eviter de mettre l’institution de Washington en porte-a-faux avec l’administration Bush, qui subventionne largement le developpement du bioethanol (a base de mais).
Si les biocarburants sont de plus en plus critiques, aucune etude n’avait fait etat d’un tel effet. L’Union europeenne estime que «l’impact a long terme des biocarburants sur les prix des cereales ne depassera pas 3 a 6 % par rapport aux prix de 2006».

Plus recemment, la FAO et l’Organisation de cooperation et de developpement economique (OCDE) estimaient a 30 % l’impact des biocarburants sur les dix prochaines annees.

«Il faut distinguer les etudes prospectives des etudes faites sur le passe, souligne Stephan Tangermann, directeur de l’agriculture a l’OCDE. Celle de la BM concerne 2002-2008. Il est tres difficile de mesurer le pourcentage de tous les facteurs sur la hausse des prix. Ce qui est sur, c’est que 60 % de la hausse de la demande mondiale en cereales et huiles vegetales entre 2005 et 2007 [periode sur laquelle les prix ont explose, ndlr] etait due aux biocarburants

L’economiste de la BM Don Mitchell a calcule le prix d’un panier de denrees entre janvier 2002 et fevrier 2008, et mesure une hausse globale de 140 %, explique Tangermann. Sur ces 140 %, 35 % seraient imputables a la hausse des prix de l’energie, des engrais et a la faiblesse du dollar. La part des biocarburants (de 75 %) prend en compte une «chaine de consequences»: la baisse des stocks mondiaux, la speculation et les freins a l’exportation.


«Stupide». Xavier Beulin, a la tete de la filiere francaise des huiles et proteines vegetales, botte en touche : «Cette etude est stupide.
Il faudrait plutot mesurer l’effet des politiques de l’Argentine sur le soja, de la Russie sur les cereales ou de la Thailande sur le riz [dont le prix a explose mais qui ne sert pas a la production de biocarburants]».

En France, 800 000 hectares de colza etaient cultives en 2007 pour l’energie, contre 700 000 pour la filiere alimentaire.

Et cette concurrence des cultures, decrite comme une distorsion du marche dans le rapport Mitchell, risque d’aggraver la crise alimentaire mondiale. Theme majeur du prochain G8, au Japon a partir de lundi.
<http://www.liberation.fr/actualite/economie_terre/337109.FR.php>

Aucun commentaire:

archives

Qui êtes-vous ?

paysan bio producteur de framboises biologiques. passionné par mon métier. mais gêné par le fait qu'il ne procure pas un revenu suffisant pour faire vivre correctement ma famille. c'est elle la priorité,donc je vais certainement changer de métier.