Blog sur la production de framboises biologiques avec une méthode utilisant les "mauvaises herbes" comme engrais-paillage. la technique est une amélioraion du BRF:"Bois,Rameaux Fragmentés". elle nécéssite très peu de matériel donc très peu d'investissement; elle ne nécéssite pas non plus de travail de force style bêchage ou passage de motoculteur. en double-cliquant sur les photos,vous verrez mieux les détails. pour laisser un commentaire, choisir l'identité anonyme.

mardi 5 mai 2009

intoxication des populations

ça n'est pas en France ,le pays du grenelle et de jean charles bocquet
donc on peut l'écrire:


Le Bresil nourri aux pesticides,
Univers Nature, 28/04/09
Elisabeth Leciak

Au Bresil, l’Agence Nationale de Vigilance Sanitaire (Anvisa) vient de rendre publics des chiffres alarmants sur les pesticides. Des residus de produits chimiques utilises dans l’agriculture ont ete retrouves dans de nombreux produits alimentaires, a des taux depassant les limites autorisees.

Au Bresil, « apres les medicaments, les produits chimiques issus de l’agriculture sont la deuxieme cause d’intoxication des populations » declare Jose Gomes Temporão, Ministre de la Sante.

Selon le rapport de l’Anvisa, sur plus de 1700 echantillons analyses, parmi les produits alimentaires les plus courants (patate, tomate, banane, oignon, etc.), 15 % ne presentent pas de resultats « satisfaisants ». Quelques produits se revelent comme les plus risques : 64 % des echantillons de poivrons analyses ont des teneurs en pesticides au-dessus des limites admises par les autorites sanitaires, ou encore le raisin et les fraises, pour lesquels pres de 30 % des echantillons sont contamines.
Le rapport met egalement en relief la presence de pesticides classes comme dangereux pour la sante dans la plupart des analyses.
Desormais interdits dans d’autres pays du monde, des produits comme l'acephate, l'endosulfan, le phorate et le metamidophos ont ete retrouves dans les cultures de laitue, de riz, de tomate ou encore d’ananas.

Pays emergent, le Bresil est considere comme le futur « geant vert » de la planete. D’une superficie 16 fois superieure a la France, ce pays-continent a en effet un potentiel agricole sans commune mesure. Deja premier exportateur de cafe et de canne a sucre, deuxieme exportateur mondial de soja et de viande bovine, le Bresil a connu ces dernieres annees une formidable expansion de son agriculture au point que la production agricole et l’ensemble des secteurs qui lui sont lies representent aujourd’hui pres de 33 % du PIB (Produit Interieur Brut). Mais ce developpement fulgurant ne se fait pas sans qu’il y ait de revers a la medaille. Sans meme parler de la deforestation du patrimoine planetaire qu’est l’Amazonie, c’est le peuple bresilien qui est le premier affecte.

D’apres les resultats d’analyses de l’Anvisa, il est clair que les risques sanitaires de l’agriculture industrielle sont tres loin d’etre maitrises.

Or si l’agence du ministere de la sante bresilien propose une serie de recommandations, pour les consommateurs et afin de renforcer le suivi, il est a esperer que le geant latino-americain s’imposera plus de vigilance, alors qu’il est devenu, en 2008, le premier consommateur mondial de pesticides, depassant les Etats-Unis.
<http://www.univers-nature.com/inf/inf_actualite1.cgi?id=3717>

Aucun commentaire:

archives

Qui êtes-vous ?

paysan bio producteur de framboises biologiques. passionné par mon métier. mais gêné par le fait qu'il ne procure pas un revenu suffisant pour faire vivre correctement ma famille. c'est elle la priorité,donc je vais certainement changer de métier.