Blog sur la production de framboises biologiques avec une méthode utilisant les "mauvaises herbes" comme engrais-paillage. la technique est une amélioraion du BRF:"Bois,Rameaux Fragmentés". elle nécéssite très peu de matériel donc très peu d'investissement; elle ne nécéssite pas non plus de travail de force style bêchage ou passage de motoculteur. en double-cliquant sur les photos,vous verrez mieux les détails. pour laisser un commentaire, choisir l'identité anonyme.

jeudi 9 février 2012

déchets du BTP:huit fois plus que les ordures ménagères

Les decharges du BTP se repandent en France,

 Le Monde, 08/02/12, 16h23


Gilles van Kote



A ce rythme, la Seine-et-Marne pourra bientot disputer au Rwanda son surnom de pays des Mille Collines. Au fil des annees, ce departement au relief peu marque se herisse de hautes buttes d'une vingtaine de metres, dont la forme trahit l'oeuvre des hommes. Sous une couche de terre recouverte d'herbe et de jeunes arbres, les archeologues du futur y trouveront un melange de beton et de ciment, de debris mineraux ou bitumineux, de terres et de gravats. Ce sont, en langage du XXIe siecle, des installations de stockage de dechets inertes (ISDI).

Un dechet inerte est un dechet qui ne subit "aucune modification physique, chimique ou biologique importante" avec le temps, et ne represente donc pas un danger pour l'environnement ou la sante humaine. Pour l'essentiel, il s'agit de dechets du batiment et des travaux publics (BTP). En 2008, selon le ministere de l'ecologie, la France en a produit 254 millions de tonnes. Huit fois plus que d'ordures menageres.

Moins de la moitie de ce "gisement" serait recyclee, apres concassage, generalement comme materiau de remblai ou sous-couche pour travaux routiers. Une directive europeenne fixe un objectif de recyclage et de valorisation de 70 % en 2020 pour ces dechets du BTP. Cela passera par une politique encourageant la creation de plateformes de tri et de recyclage.

Pour l'heure, il est bien plus interessant d'exploiter une ISDI. "C'est une activite raisonnablement lucrative", reconnait Ann Philippe de la Giraudiere, avocat d'Enviro Conseil Travaux (ECT), leader du marche en Ile-de-France.

Le principal souci des pouvoirs publics est plutot de mieux encadrer le stockage de ces dechets. Car de nombreuses affaires ont nourri la suspicion, meme si elles ne concernaient pas seulement des dechets inertes. En 2007, une entreprise de Bain-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine) avait ainsi ete placee en liquidation apres qu'une enquete eut prouve qu'elle s'etait debarrassee en pleine nature d'environ 400 000 m3 de gravats contenant de l'amiante.

En 2011, la montagne de dechets de Limeil-Brevannes (Val-de-Marne) a justifie la venue de Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l'ecologie. Ce melange de dechets industriels, abandonnes par une entreprise defaillante, provoquait d'importantes nuisances. Le prefet du Val-de-Marne a assure, mardi 7 fevrier, que cette "montagne", en cours d'evacuation, aurait disparu d'ici a avril.

Lors de sa visite, Mme Kosciusko-Morizet avait annonce des mesures. La publication d'un decret prevoyant la mise en place d'un systeme de garantie financiere par l'exploitant, afin d'assurer la remise en etat du site, est attendue pour la fin fevrier. Et la ministre a signe, fin decembre 2011, une circulaire demandant aux prefets de renforcer le controle des ISDI en 2012.

La situation est explosive. Le ministere de l'ecologie reconnait que, sur les 1 300 decharges accueillant des dechets inertes recensees debut 2011 en France, seules 557 disposaient d'une autorisation prefectorale : 239 attendaient une regularisation et les autres etaient illegales. "Nous en avons denombre 37 illegales rien que dans le Var, et plus du double dans toute la region Provence-Alpes-Cote d'Azur, affirme Robert Durand, de la Confederation environnement Mediterranee. Des vallons entiers sont combles par des dechets du BTP, evidemment sans autorisation. C'est une question de prix : cela coute deux fois moins cher, entre 2 et 4 euros la tonne, que dans une ISDI autorisee."

Meme si la loi impose au producteur ou au detenteur de dechets d'en assurer l'elimination dans des conditions n'engendrant pas de nuisances pour la sante et l'environnement, la tentation est grande de s'en debarrasser, ni vu ni connu, au bord d'un chemin de campagne. En y glissant parfois, au passage, une plaque amiantee ou quelques dechets toxiques, couteux a traiter. D'autant que les exploitants d'ISDI ne sont tenus d'effectuer que des controles visuels sur le contenu des camions venant decharger leurs cargaisons chez eux.

"Il y a aussi un probleme de distance : il n'est pas raisonnable de demander aux gens de faire plus d'une demi-heure de route pour se debarrasser de leurs dechets, sans parler des emissions de CO2 que cela provoque", estime Jacques Rabotin, president du Syndicat des recycleurs du BTP, qui deplore la multiplication des depots sauvages dans l'Aude, ou est situee son entreprise. D'ou, ajoute-t-il, "l'importance d'un bon maillage du territoire".

Mais la pression fonciere a proximite des zones urbaines, ou se trouve le "gisement" de dechets, rend de plus en plus difficile la creation de nouvelles installations. "On n'arrivera pas a s'en sortir sans de veritables choix politiques, estime Jean-Christophe Louvet, president de la Federation des travaux publics des Pays-de-Loire. Or, la question des dechets du BTP a ete laissee a l'abandon."

La loi Grenelle 2 fait pourtant obligation aux departements de se doter d'un plan de gestion et de prevention des dechets du BTP. Mais la preparation de ces plans suscite "la febrilite des operateurs, qui se precipitent aujourd'hui pour ne pas avoir a trouver de nouvelles solutions ensuite", constate Helene Gassin, vice-presidente (Europe Ecologie-Les Verts) du conseil regional d'Ile-de-France.

En Seine-et-Marne, ou une douzaine d'ISDI sont en activite, sept demandes de creation ou d'extension de sites existants ont ete deposees en 2011. De quoi desesperer Mireille Lopez, presidente de l'Association de defense de l'environnement de Claye-Souilly et ses alentours (Adenca), qui se desole de "voir detruit notre paysage" et s'inquiete de la presence de terres polluees au milieu des dechets inertes. En 2006, le departement avait produit 2 millions de tonnes de dechets du BTP, mais en avait enfoui cinq fois plus, en provenance du reste de l'Ile-de-France.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/02/08/les-decharges-du-btp-se-repandent-ern-france_1640367_3244.html

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Très bon post , pascal commme tout les post "technique" que tu fait.
Je pense que tu ne t'en rend pas contre mais tu fais souvent le jeu de la droite en ne critiquant que le PS et de façon parfois sadique la personne humaine (affaire dsk) alors que la justice américaine (peut douce en la matière) a eu de très gros doute sur la culpabilité pleine et entière de dsk.
Quand a l'affaire Banon il y a longtemps que le canard enchainé (peut complaisant pour dsk ) avait flairé le coup de pub et le règlement de compte familiale.
Bien sur dsk n'est pas un enfant de coeur , bien sur le FMI a une responsabilité dans la tragédie grecque qui se joue en ce moment.
Pour moi ce n'est pas une raison de nous rabaisser a leur niveau , quelque soit la justesse de nos combat nous ne devons pas oublier de garder une éthique et une dignité humaine même pour nos ennemie .
s'il était coupable il doit être jugé comme n'importe quel quidam mais tant qu'il n'est pas condamné tu doit le considéré comme présumé innocent.
Pareil , je n'aime pas hollande et je n'attend strictement rien de lui outre le fait qu'il peut battre sarko mais c'est une faute morale que de cautionner une attaque physique sur ça personne même si ce n'est QUE de la farine.
Cautionner ce genre d'agissement c'est d’empêcher quelqu’un qui ne pense pas comme soit le droit de s'exprimer et ça c'est un crime contre la démocratie.
Tu as bien entendu le droit de ne pas aimer les socialiste ,je ne les porte pas non plus dans mon cœur , mais ce qui me trouble le plus c'est que jamais tu ne dénonce directement les méfait du Sakosisme , les arrestation pour outrage a président , ou pour des manifestation non autorisé lors de ses innombrable visite , rien sur les condition inhumaine dans les centre de rétention avec présence d'enfant en très base age , rien sur la dérive ultra droitière de L'ump avec son courant "droite populaire".
la droite socialo avec hollande ne fera certainement que du sur place sociale mais ça sera toujours mieux que sarko qui lui est a fond dans la régression sociale.
Ce coup là je ne t'en voudrait pas de voter 2 fois pour sarko (hé oui l'abstention est considéré par les politologue comme l'équivalent de 2 voix pour le gagnant) car ce coup là ton sarko il risque fort d’être battu et vous les suppositoire de la droite complétement...décrédibilisé.
à méditer.
papounet

archives

Qui êtes-vous ?

paysan bio producteur de framboises biologiques. passionné par mon métier. mais gêné par le fait qu'il ne procure pas un revenu suffisant pour faire vivre correctement ma famille. c'est elle la priorité,donc je vais certainement changer de métier.