Blog sur la production de framboises biologiques avec une méthode utilisant les "mauvaises herbes" comme engrais-paillage. la technique est une amélioraion du BRF:"Bois,Rameaux Fragmentés". elle nécéssite très peu de matériel donc très peu d'investissement; elle ne nécéssite pas non plus de travail de force style bêchage ou passage de motoculteur. en double-cliquant sur les photos,vous verrez mieux les détails. pour laisser un commentaire, choisir l'identité anonyme.

lundi 26 octobre 2009

la France ne recycle pas ses déchets plastiques:45% à la décharge,seulement 17% recyclés

En France,on ne touche pas à une industrie de 323 MILLIARDS d'euros,
par contre on taxe les citoyens au nom de l'écologie
-----------------------------------------------------------------------------------------

Plastiques : le recyclage toujours a la peine, Le Figaro, 16/10/09
Elsa Bembaron

Alors que la production mondiale de plastique a chute pour la premiere fois depuis 34 ans, la France fait figure de mauvais eleve pour le recyclage de ce materiaux.
Ce n'etait pas arrive depuis le premier choc petrolier, en 1973 : la production mondiale de plastique a chute l'annee derniere, en recul de 1,5 million de tonnes, a 245 millions de tonnes. Ce retournement est de taille: pendant trois decennies, la production a cru de 9 % par an en moyenne. L'Europe, dont la production a chute de 26% en un an, reste neanmoins un acteur majeur de cette industrie, avec 25 % de parts de marche et un chiffre d'affaires de 323 milliards d'euros.

La France est le troisieme producteur europeen de plastique, avec environ 7,22 millions de tonnes produites en 2008. «Nous notons une legere amelioration du marche, souligne Michel Loubry, directeur Europe de l'Ouest de Plastics Europe (Association des fabricants de plastiques). Mais plus qu'une debut de reprise, il s'agit plutot d'une reconstitution des stocks». Michel Loubry mise plutot sur une reprise en «U»: «Nous avons sans doute atteint le point bas, mais il est fort probable qu'il n'y aura pas de reelle reprise avant septembre 2010». En cause, le BTP, qui represente 21 % de la demande europeenne de plastique. «Les effets de la baisse du nombre de mises en chantier vont seulement commencer a se faire sentir», precise Michel Loubry. Les plastiques francais sont aussi fortement penalises par la chute de la production automobile. Or les constructeurs nationaux (PSA Peugeot-Citroen et Renault) sont en pointe dans l'utilisation de plastiques. «La chute n'en a ete que plus forte», constate Michel Loubry.
La gestion des dechets, toujours problematique


La France fait en revanche figure de mauvais eleve europeen pour la valorisation des dechets plastiques, dont encore 45 % sont mis en decharge.

La Suisse fait figure d'exemple, avec un taux de valorisation (recyclage et valorisation energetique confondus) qui atteint quasiment les 100 %. La mises en decharge des plastiques y est interdite.
Dans l'Hexagone, sur 3 millions de tonnes de dechets, 1,4 million est mis en decharge, 506 000 tonnes (soit 17 %) sont recyclees (retransformees en matieres plastiques) et 1,1 million de tonnes sont valorisees (c'est a dire utilisees comme combustible). Les freins au recyclage ou a la valorisation du plastique en France sont encore nombreux.

Tout d'abord il est aujourd'hui moins cher d'enfouir un etonne de plastiques (70 a 90 euros) que de la valorisation energetique (120 a 130 euros la tonne !). Les petites communes, qui ne souhaitent pas non plus augmenter leurs impots locaux optent donc plus volontiers pour l'enfouissement.

Pourtant, un kilo de plastique degage autant d'energie qu'un kilo de fioul,
avec l'avantage de reduire le recours aux energies fossiles. En outre, le recyclage des matieres plastiques est complique par le nombre de types de plastiques utilises (polymeres, PET, polypropylenes…). «Les causes de refus de tri (renvoi d'un camion entier vers une decharge) sont encore tres nombreuses dans les dechetteries, qui ne sont pas assez automatisees pour faire face a l'afflux de matieres», constate Michel Loubry, qui n'a cesse de plaider en faveur du renforcement de la filiere recyclage, afin que les dechets soient consideres comme une matiere premiere.
<http://www.lefigaro.fr/environnement/2009/10/16/01029-20091016ARTFIG00441-plastiques-le-recyclage-toujours-a-la-peine-.php>
_____________________________________________________________________________________________________________

Aucun commentaire:

archives

Qui êtes-vous ?

paysan bio producteur de framboises biologiques. passionné par mon métier. mais gêné par le fait qu'il ne procure pas un revenu suffisant pour faire vivre correctement ma famille. c'est elle la priorité,donc je vais certainement changer de métier.