Blog sur la production de framboises biologiques avec une méthode utilisant les "mauvaises herbes" comme engrais-paillage. la technique est une amélioraion du BRF:"Bois,Rameaux Fragmentés". elle nécéssite très peu de matériel donc très peu d'investissement; elle ne nécéssite pas non plus de travail de force style bêchage ou passage de motoculteur. en double-cliquant sur les photos,vous verrez mieux les détails. pour laisser un commentaire, choisir l'identité anonyme.

vendredi 23 mai 2008

consommer moins avec la conduite super économique

je vais suivre le conseil de Quidam Lambda:

je ne vais pas publier la méthode sur le net car elle peut être mal employée et se révéler dangereuse .
même si ,à mon avis,bien employée,elle augmente au contraire la sécurité car elle demande plus de vigilence et d'anticipation.

je vais réfléchir à un moyen moins dangereux de diffuser cette méthode.

pascal

6 commentaires:

Quidam LAMBDA a dit…

Merci Pascal,

Quand j'avais une vingtaine d'année, je l'avais déjà inventé cette méthode.

Et j'ai appris à mes dépends (sans conséquence fâcheuse pour moi par chance) qu'en roue libre, même avec le moteur tournant au ralenti, le maître cylindre après un premier freinage n'assure plus la pression du liquide de frein. Je me suis retrouvé en descente, dans des courbes, à 70 km/h, sans freins. La situation s'est rétablie après que j'ai réembrayé.

Depuis je me contente d'une conduite souple avec une consommation réduite et un usage minimum des freins, mes plaquettes durent deux fois plus longtemps et mes pneus me font 30% de Km en plus que la moyenne.

Mais le plus économique, que je pratique depuis septembre 2007, c'est le vélo. Je ne fais plus qu'un plein par trimestre contre un toutes les trois semaines avant ... Et en plus, c'est bon à la santé :-))

Amitiès

paysan bio a dit…

j'ai fait plusieurs milliers de KM avec cette méthode.
le mécanicien qui me l'a enseignée la pratique depuis 30 ans.

je lui demanderai confirmation,mais il me semble qu'un maître cylindre en bon état fonctionne aussi bien au ralenti qu'à fond.

par contre si la voiture cale,le maître cylindre ne fait plus son travail et effectivement tu redémarres la voiture en passant une vitesse.

je suis d'accord avec toi,il y a plus de chances que la voiture cale au ralenti qu'à fond.

la diffusion de la méthode à des gens qui ont des voitures en mauvais état est effectivement un problème.
de l'autre côté,si les gens utilisent cette méthode,ils peuvent économiser de l'argent afin de mettre leur véhicule en bon état ou afin d'en acheter un plus sûr,ce qui,au final,augmente leur sécurité.

pour le vélo,je suis d'accord avec toi.
mais tu sais aussi bien que moi que l'organisation de la société est basée sur l'utilisation de la voiture.
et pour commencer le vélo,il faut déjà avoir la chance d'avoir un minimum de santé.
entre la logique et la réalité...tu as gardé ta voiture.

CHOISIR de vivre sans voiture c'est bien,mais il faut que ce soit un CHOIX et pas une exclusion:

je travaille avec des gens au RMI qui n'ont pas de voiture et qui GALERENT tout le temps pour des trajets auxquels la plupart des gens ne prêtent aucune attention.

la femme de mon dentiste m'a dit un jour qu'elle attendait avec impatience le jour où l'essence serait à 10 francs car elle pourrait facilement se la payer mais ça serait mieux car il y aurait moins de monde sur les routes et les autoroutes quand elle descend le week-end sur la côte.

on se dirrige tout droit vers ce qu'on va nous présenter comme quelque chose d'innexorable.

pour moi,l'alternative existe et en plus,elle est beaucoup plus écologique.

c'est vrai qu'il ne faut pas faire n'importe quoi mais je pense que cette méthode de conduite surplantera la méthode hyper polluante que nous avons actuellement.

Quidam LAMBDA a dit…

Ma voiture à l'époque, était une voiture neuve en parfait état.

Je ne dis pas que c'est impossible, juste que c'est dangereux de façon générale.

Outre le freinage, il y a aussi la question de l'adhérence des pneus sur la route. Et plus largement celle du comportement de la voiture en cas de situation d'urgence, en adéquation avec les compétences du conducteur. Bref, je jeux n'en vaux pas la chandelle, même à 2 € le litre. En tous tout cas, je ne mets pas la vie et l'intégrité physique à ce prix là.

Et pour le vélo, je n'ai pas dit sans voiture, mais juste moins de voiture ...

Pour le reste, les questions de pauvreté et d'exclusion je n'ai rien à redire à ton analyse. Simplement elle ne justifie pas l'adoption de comportement à risques.

paysan bio a dit…

contrairement à ce que tu penses,ce qui m'a séduit au départ dans la conduite super économique,ce n'est pas le côté économique mais c'est l'impression de sécurité qui se dégage quand on est passager.

en général je conduis car j'ai peur quand je suis passager à l'avant.la première fois que je suis monté dans la voiture de mon mécano,passé le moment de surprise car je n'étais pas prévenu,je me suis apperçu que j'étais parfaitement à l'aise,c'est ce qui m'a poussé à lui demander de me montrer.

pour l'hadérence,comme la trajectoire est différente,il n'y a pas de problème.
je roule avec des
michelin et je suis sûr que je colle mieux à la route que les gens qui utilisent des pneus bas de gamme.

pour les situations d'urgence aussi,je ne suis pas d'accord:
dans le cas général,fais un peu attention et tu verras que tu as presque tout le temps le pied droit en face de l'accélérateur,donc si tu dois freiner,tu dois commencer par pivoter le pied,d'où perte de temps.

en conduite super économique,ton pied est presque en permanence au-dessus de la pédale de frein,
il pivote pour les courts instants d'accélération.

Quidam LAMBDA a dit…

Tu me parles de sensation, Pascal, je te parle de lois de physique, de lois de la mécanique (et elles ne sont pas votées par les bourgeois du parlement ;-), elles dépendent du dieu univers (pour faire plaisir à Buzz)), et de conduite "normale", pas de conduite à la Fangio.

Je maintiens que moyennement ou mal maitrisé c'est dangereux et que la majorité des conducteurs n'ont pas les capacités pour apprendre à maitriser le type de conduite dont tu parles. (Et sur ce point là tu n'es pas une référence)

Adopter une conduite dites économique, en souplesse, évitant les accélérations abusives et les freinages intempestifs fait déjà économiser 15 à 20 % de carburant sans créer de situations potentiellement dangereuses.
Obtenir cela, et on en est encore loin quand je vois comment j'ai du aller contre ce que l'autoécole apprenait à mes filles, me semble un chalenge bien suffisant à relever. :-))

paysan bio a dit…

comme on est au moins d'accord sur une partie de message d'origine,je vais mettre le lien sur la conduite économique,
c'est toujours ça de gagné pour tout le monde.

http://www.treatise.eu.com/UserFiles/Conduite%20economique.pdf

pour toi c'est suffisant,
pour moi ça ne l'est pas.

je crois que c'est à chacun de déterminer jusqu'où il veut aller tant que la sécurité prime dans tous les cas sur la recherche d'économies.

je le redis,je préfère faire des économies sur le carburants de façon que je juge réfléchie que sur les organes de sécurité comme les freins ou les pneus,ce que constate régulièrement mon mécano sur les voitures qu'il répare.

archives

Qui êtes-vous ?

paysan bio producteur de framboises biologiques. passionné par mon métier. mais gêné par le fait qu'il ne procure pas un revenu suffisant pour faire vivre correctement ma famille. c'est elle la priorité,donc je vais certainement changer de métier.