Blog sur la production de framboises biologiques avec une méthode utilisant les "mauvaises herbes" comme engrais-paillage. la technique est une amélioraion du BRF:"Bois,Rameaux Fragmentés". elle nécéssite très peu de matériel donc très peu d'investissement; elle ne nécéssite pas non plus de travail de force style bêchage ou passage de motoculteur. en double-cliquant sur les photos,vous verrez mieux les détails. pour laisser un commentaire, choisir l'identité anonyme.

vendredi 30 mai 2008

l'argent donne le droit de polluer:"écologie" marché solvable.

Le marche des permis de polluer pourrait atteindre 2000 milliards d’euros en 2020, Pro-Environnement, Lettre du 29/05/08

Le prix des certificats d’emissions de carbone a atteint vendredi dernier plus de 26 dollars la tonne sur l’ICE londonnien soit une hausse de 16 % par rapport a janvier dernier.
« Si le cours s’enflamme, c’est que le rencherissement du prix du petrole pousse des utilisateurs electriciens et industriels a utiliser du charbon plutot que des hydrocarbures, ce qui amene ces derniers a accroitre leurs achats de certificats alors que les nouveaux quotas ont ete reduits en baisse de 20 % en moyenne pour la periode 2008-2012 » explique le quotidien la Tribune.
L’organisme d’analyse Point Carbon, a l’origine de la publication de ces chiffres, ajoute que « si les Etats Unis se joignent au mecanisme, le marche pourrait alors atteindre 2000 milliards d’euros a l’echelle mondiale en 2020 » car la premiere puissance mondiale, pourtant non signataire du protocole de Kyoto pourrait a cette date representer a elle seule 67% des echanges des droits a polluer.
<http://www.pro-environnement.com/fr/pages/filsInfos.aspx?rr=117>

1 commentaire:

den a dit…

Etrange ce droit à polluer.
La stupidité de comparer la pollution avec l'argent. La pollution reste, l'argent n'est qu'un substitut économique d'échanges. Une illusion. Souvenons-nous que la planche à billets en produit tant que l'on en veut. Les conditions qui permettent la vie ne sont pas malléable.
L'homme a pris la marche de son instinction. Voire la façon dont-il veut résoudre la pollution avec des permis de polluer nous pousserait au fou rire. D'ailleurs j'en souris.
Nous n'en sommes pas au point d'éviter de polluer plus, mais au point de polluer moins dans les plus brefs délais.
Il me revient la phrase de je ne sais plus qui. "L'homme court à sa perte, tant mieux" .(Quelque chose comme cela). Cela définit bien sa stupidité.
Etre arrivé à un tel point de pouvoir pour une telle fin m'interpelle. Et je ne vois pas de réponse. Ah si! Le pouvoit tue.

archives

Qui êtes-vous ?

paysan bio producteur de framboises biologiques. passionné par mon métier. mais gêné par le fait qu'il ne procure pas un revenu suffisant pour faire vivre correctement ma famille. c'est elle la priorité,donc je vais certainement changer de métier.