Blog sur la production de framboises biologiques avec une méthode utilisant les "mauvaises herbes" comme engrais-paillage. la technique est une amélioraion du BRF:"Bois,Rameaux Fragmentés". elle nécéssite très peu de matériel donc très peu d'investissement; elle ne nécéssite pas non plus de travail de force style bêchage ou passage de motoculteur. en double-cliquant sur les photos,vous verrez mieux les détails. pour laisser un commentaire, choisir l'identité anonyme.

jeudi 18 juin 2009

écologie participative

c'est l'idée directrice des actions que je mène:

-participation à la démocratie participative rhone-alpes
-association d'éducation populaire
-construction de maisons en paille avec un maximum de chantiers participatifs
-cours de jardinage partagé en permaculture inspirée de Masanobu Fukuoka


je ne vois pas l'avenir sans un développement énorme de toutes les actions de PARTAGE.

PARTAGE à tous les niveaux.

tout le monde n'est pas prêt à ça(il suffit de lire les commentaires de Papounet qui justifie presque systématiquement les spoliations,les injustices)mais ,parfois, il y a de bonnes nouvelles:

la parcours de Nicolas Hulot en fait partie.
j'ai beaucoup critiqué Hulot lorsqu'il s'était associé avec Leclerc,le spoliateur en chef, au nom du développement de l'écologie.
j'avoue qu'il a vraiment évolué dans sa démarche et,à mon avis,dans le BON SENS.

partir d'où il est parti pour en arriver là: chapeau !

j'invite tout le monde à participer à sa nouvelle initiative.

pascal

----------------------------------------------------------------------------------------------

Hulot mise sur l'ecologie participative, L’Express, 15/06/09
Anne-Sophie Ladonne

Videos, textes, musiques et images... Pour reagir face a la crise, la Fondation Nicolas Hulot fait appel aux idees et aux propositions multimedia des internautes.
Dans un contexte de crise economique et culturelle, la Fondation Nicolas Hulot veut proposer des solutions ou l'ecologie permettrait d'aller vers une nouvelle economie, plus "humaine".

C'est pourquoi la FNH a reuni, samedi 13 juin, ses quelques 850 000 membres a la Cite des Sciences. Nouveau logo, nouveau site internet, nouvel objectif: "Prendre un nouveau cap". Nom de l'operation: Evolution Chapitre 2.
Pour Nicolas Hulot, "on ne peut pas se contenter de constater" les problemes ecologiques sans proposer de solutions.
La crise que traverse le monde doit servir de point de rupture au systeme actuel. Et pour pallier cette "crise culturelle", la Fondation propose d'allier economie et ecologie en "faisant preuve de solidarite et de partage".

Ecologie participative

Pour ce faire, la FNH a donc lance une invitation a l'ecologie participative. "Nous voulons tenter une approche plus sociale et solidaire, dans le but d'expliquer la complexite des enjeux, et d'enrichir la reflexion au niveau humain", explique Anabelle Jaeger, chargee du developpement a la fondation.


Chacun est invite a apporter des reponses a cette question: "Comment voyez-vous le monde de demain ?", en utilisant toutes sortes de medias (textes, musique, videos etc.).

Le but n'est pas d'apporter une reponse toute faite, mais d'"agreger des fragments de solutions" pour ecrire le Livre des evolutions.

Une initiative qui s'adresse a tous:
adherents, citoyens lambdas, personnalites politiques...

Le moment d'ouvrir ce nouveau chapitre dans l'ecologie par l'ouverture semble opportun, au vu du score realise par la liste Europe-ecologie au scrutin europeen, le dimanche 7 juin dernier.

<http://www.lexpress.fr/actualite/environnement/hulot-mise-sur-l-ecologie-participative_767602.html>_____________________________________________________________________________________________________________

--------------------------------------------------------------------------------------------

3 commentaires:

Anonyme a dit…

c'est vrai que le papounet aun tres gros défaut, pour les sectaire comme toi ,il essaye de réfléchir.
il pese toujours le pour et le contre de toute problèmatique et surtout ne jette jamais le bébé avec l'eau du bain.
question de bon sens paysan , difficile a comprendre peut etre, pour celui qui a baigné dans l'enfance dans une culture de ...marin.
c'est imbécile bien sur, de dire que je suis pour toute les spoliations , je suis le seul par exemple sur le blog dsk a avoir dénoncé le non sens de la propriété privé pour les terres agricole.
te souvient tu?
toi, tu ecarte systématiquement les arguments qui te dérange.
par exemple au sénégal plus de 40% des terre cultivable (et autrefois cultivé) sont laissé a l'abandon .
des coop bio alemande on remis en état des friches agricoles au keyna pour produire du thé du cacao équitable et des ....production vivriere pour le marché local.
Des pays comme la suede et la novege on aidé des organisation non gouvernementale a Acheter de grande ferme en afrique pour les redistribuer a une multidude de petites ferme avec des contrat de commerce équitable.
l'onu est dans son role de s'imicer dans le trafique plus que scandaleu de projet d'achat de terre a grande échelle par des pays ou de grande mutinationales et l'onu l'a tres bien compris avec des risque de guerre si par exmeple leur propiété assez chérement acquise était remise en question.
par contre, que des pays louent des terre non exploité pour les mettre en valeur pourquoi pas, mais avec des conditions tres stricte.
parole de spoliateur (lol)
claude

paysan bio a dit…

c'est bien ce que je dis,
concernant un sujet,tu ne réfléchis pas au sujet lui-même mais à la façon de le faire entrer dans ton cadre de pensée.
"on ne jette jamais le bébé avec l'eau du bain".

je te propose un autre schéma:
"est ce que tu accepterais qu'on te fasse la même chose ainsi qu'à tous les membres de ta famille"?

dans le cas qui nous occupe:
imagine que tu as un jardin bio.
comme tout bon jardin bio tu as une partie du jardin bien sauvage consacrée à la bio-diversité,pour les hérissons notemment.
ne voilà-t-il pas qu'un hollandais très grand passe devant ton jardin,rentre,passe le motoculteur ,met de l'engrais et plante des tomates OGM.
tu n'est pas d'accord...
MAIS le hollandais est plus fort que toi et il a un argument imparable:tu n'as pas su EXPLOITER la terre au maximum donc elle n'est pas à toi.
tant pis si ta terre est morte dans 5 ans avec les mauvais traitements qu'il lui fait subir.

voilà,de manière imagée, ce que tu cautionnes.
il faut peut-être,parfois,savoir REFUSER l'injustice.

si on veut aider les pays pauvres,plutôt que de VOLER leurs terres,il serait plus utile et surtout plus JUSTE de les aider à développer des techniques de culture qui leur permettent de bien vivre tout en préservant,voire en améliorant la fertilité de leurs sols.
ça,ça s'appelle le partage et pas la spoliation.

Anonyme a dit…

on voit bien ton raisonnement de petit bobo occidental qui veux se donner bonne concience car il est tres pollueur(il utilise de l'énergie nucléaire, a fait exploiter le tiers monde pour fabriquer les composant de son beau ordinateur,gaspille de l'énergie non renouvelable a chaque fois qu'il prend sa voiture etc..) mais qui est complétement coupé des réalité du tiers monde.
en afrique ,par exemple, la plupart du temps, les titres de propriété n'existe pas , c'est l'usage qui fait foi et une grande partie des terres cultivables ne sont pas cultivé faute de moyen pour les remettre en valeur.
de plus culturellement travailler la terre est par endroit , tres tres mal vue.
bien sur ,je suis comme toi, je préférrai que ce soit les africains eux meme qui remetre en valeur leur terre par l'aide au développement.
mais la réalité est là, de plus en plus de pays du tiers monde sont prets à vendre des terres non exploité.
de quel droit, toi, l'ocidental, tu peux leur interdire de vendre des terres ? parceque ce ne sont pas de vraie démocratie? il faut donc leur faire la guerre pour les contraindre? et puis cher amis , il ya queque années une grande firme américaine de semence à implanté une tres grande ferme pres de Abidjan.
Ils ont acheté leur terres (aux paysans locaux) a un tres , tres ,bon prix (local) et les ont employé ensuite a un salaire bien supérieur a la moyenne local.
tu voudrait interdir aux paysan de vendre leur terre?? de gagner plus?? de quel droits??
L'onu est beaucoup plus réaliste et pragmatique que toi , elle sait qu'il est ilusoire d'intervenir frontalement.
elle met plutot le débat sur le devant de la scene internationalle , ouvre des piste alternative en parlant d'agricultue biologique durable , de contrat de location avec cahiers des charge , de commerce équitable etc...
bien sur ce n'est pas l'idéal , mais si on ne fait rien au nom de l'idéal on laisse faire finalement le pire:ce qui se passe maintenant
à médité.
l'ami des spoliateurs (lol).
claude

archives

Qui êtes-vous ?

paysan bio producteur de framboises biologiques. passionné par mon métier. mais gêné par le fait qu'il ne procure pas un revenu suffisant pour faire vivre correctement ma famille. c'est elle la priorité,donc je vais certainement changer de métier.