Blog sur la production de framboises biologiques avec une méthode utilisant les "mauvaises herbes" comme engrais-paillage. la technique est une amélioraion du BRF:"Bois,Rameaux Fragmentés". elle nécéssite très peu de matériel donc très peu d'investissement; elle ne nécéssite pas non plus de travail de force style bêchage ou passage de motoculteur. en double-cliquant sur les photos,vous verrez mieux les détails. pour laisser un commentaire, choisir l'identité anonyme.

jeudi 25 juin 2009

la lutte contre les spoliations est possible.

Perou. Les Indiens d'Amazonie crient victoire, RFI, 19/06/09

Les Indiens d'Amazonie ont obtenu gain de cause.

Apres deux mois de bras de fer avec l'Etat, ils ont finalement obtenu que le Parlement abroge deux decrets loi sur l'exploitation des ressources d'Amazonie par des entreprises etrangeres.

Le president Garcia a fait machine arriere devant l'ampleur de la contestation.

« C'est un jour historique pour les peuples indigenes » affirment les Indiens du Perou.

Soixante-cinq ethnies d'Amazonie etaient mobilisees depuis le mois d'avril pour proteger leur terre.

A l'origine de la crise, une loi adoptee l'annee derniere et favorisant les investissements etrangers au Perou, les textes autorisaient notamment l'exploitation des ressources naturelles d'Amazonie
Devant l'ampleur de la contestation le president peruvien a finalement fait son autocritique et dans la foulee le Parlement de Lima a abroge, jeudi 18 juin, deux decrets controverses. En echange, la minorite indienne a accepte de lever ses barrages.

La volte face des autorites a permis de sortir d'une crise sanglante puisque 34 personnes au moins ont trouve la mort dans les affrontements entre les forces de l'ordre et les Indiens d'Amazonie.

Le Premier ministre peruvien a d'ailleurs annonce son intention de demissionner car il n'a pas su eviter le bain de sang. La region de Bagua ou se sont deroules les heurts reste malgre tout en etat de siege et les charges sont maintenues contre 4 dirigeants de la minorite indienne entres en clandestinite.
<http://www.rfi.fr/actufr/articles/114/article_82006.asp>

1 commentaire:

alainF a dit…

il était temps au vu des dégats de la foret et de la délocalisation de ceshabitants locaux
salut voisin

archives

Qui êtes-vous ?

paysan bio producteur de framboises biologiques. passionné par mon métier. mais gêné par le fait qu'il ne procure pas un revenu suffisant pour faire vivre correctement ma famille. c'est elle la priorité,donc je vais certainement changer de métier.