Blog sur la production de framboises biologiques avec une méthode utilisant les "mauvaises herbes" comme engrais-paillage. la technique est une amélioraion du BRF:"Bois,Rameaux Fragmentés". elle nécéssite très peu de matériel donc très peu d'investissement; elle ne nécéssite pas non plus de travail de force style bêchage ou passage de motoculteur. en double-cliquant sur les photos,vous verrez mieux les détails. pour laisser un commentaire, choisir l'identité anonyme.

vendredi 4 décembre 2009

pas de crise pour nos "élites" :salaire SCANDALEUX de GUAINO

2 articles à mettre en relation:

1-
Coquet salaire d'un conseiller victime de la transparence de l'Elysée:

Le souci de transparence sur la gestion de l'Elysée affiché par Nicolas Sarkozy se retournerait-il contre son conseiller spécial Henri Guaino ? Toujours est-il que les révélations du « Canard enchaîné » issues du rapport du député socialiste du Lot, Jean Launay, sur le budget de l'Elysée, ont irrité au plus haut point la « plume » du Président.

Dans sa dernière édition, l'hebdomadaire satirique relevait qu'Henri Guaino percevait, outre son traitement de conseiller maître de la Cour des Comptes s'élevant à 132 856 euros annuels, une « indemnité de sujétions particulières », autrement dit une prime de 157 512 euros, soit au total 290 368 euros.

Interrogé hier sur France Inter, le conseiller spécial de l'Elysée a refusé de confirmer ce salaire voyant dans cette divulgation « une espèce de transparence totalitaire, mesquine ». Et d'ajouter : « Je ne réponds pas du tout à ce genre de questions. J'ai un salaire qui est déclaré au fisc, qui est conforme aux règles de la fonction publique, je n'ai rien à rajouter là-dessus, je n'entrerai pas dans ce débat. Ou alors il faut afficher le salaire de tout le monde sur les murs de Paris comme on le faisait en Chine à certains moments. Je trouve qu'on tire le débat vers le bas, que tous les coups sont permis, que tous les moyens sont bons. »
Jean Launay, lui, confirme ses chiffres. « Ils figurent dans les informations fournies par l'Elysée », souligne-t-il.

2-
Publié le 21/01/2009 19:48 - Modifié le 21/01/2009 à 20:35 © 2009 AFP

Obama gèle le salaire de ses collaborateurs et promet la transparence

Le président américain Barack Obama a annoncé mercredi au premier jour de son mandat "un gel des salaires" de ses principaux collaborateurs à la Maison Blanche et promis une nouvelle ère de "transparence" dans l'administration.
"Depuis longtemps, il y a eu trop de secret dans cette ville" de Washington, la capitale fédérale, a dit M. Obama dans un discours prononcé devant les membres de son administration à l'Executive Office Building, à deux pas de la Maison Blanche.
"Les vieilles règles affirmaient que s'il y avait des arguments défendables pour ne pas révéler quelque chose aux Américains, eh bien cela ne devait pas être révélé," a souligné le président Obama.
"Cette ère est maintenant révolue," a-t-il promis.
"Je me conformerai moi-même, en tant que président, à une nouvelle norme de transparence," a ajouté M. Obama, qui a aussi annoncé que les salaires de ses principaux collaborateurs seraient gelés.
Selon la Maison Blanche, ils seront plafonnés à 100.000 dollars.

"En cette période de difficultés économiques, les familles américaines sont obligées de se serrer la ceinture, et c'est aussi ce que Washington devrait faire", a-t-il expliqué.

"C'est pourquoi je mets en place un gel des salaires de mes principaux collaborateurs à la Maison Blanche", a-t-il poursuivi.
"Certains dans cette pièce seront concernés par ce gel de salaire, et je veux que vous sachiez que j'apprécie votre bonne volonté", a-t-il dit à leur adresse.
M. Obama a expliqué que si lui-même ou un ancien président souhaitait garder secrètes certaines informations, il devraient consulter le ministre de la Justice et le conseiller juridique du président pour vérifier si la loi le permet.
"L'information ne sera plus retenue juste parce que j'en décide ainsi, elle le sera parce qu'une autorité séparée considère que ma requête est constitutionnellement fondée", a-t-il dit.

L'administration Bush a été critiquée à de nombreuses reprises pour avoir maintenu secrètes des informations qui n'auraient pas dû l'être.

Par ailleurs, Obama a annoncé qu'il interdisait à ses fonctionnaires de travailler pour des groupes de pression en relation avec la Maison Blanche s'ils quittent son administration.

"A compter d'aujourd'hui, les lobbyistes seront soumis à des limites plus strictes que sous aucune autre administration dans l'histoire", a déclaré M. Obama à propos des employés des nombreux groupes de pression qui sont en relation constante avec l'administration et le Congrès.

"Un ancien lobbyiste entrant dans mon administration n'aura pas le droit de travailler sur des sujets qui étaient de son ressort, ni pour un ministère auprès duquel il a été en relation au cours des deux dernières années", a-t-il dit.

"Une fois qu'il aura quitté la fonction publique, il n'aura pas le droit d'exercer le métier de lobbyiste auprès de l'administration tant que je suis président", a-t-il ajouté.

La pratique des "cadeaux" aux fonctionnaires de la part de ces groupes de pression sera également interdite, a affirmé le président américain, investi mardi.

http://www.ladepeche.fr/article/2009/01/21/527972-Obama-gele-le-salaire-de-ses-collaborateurs-et-promet-la-transparence.html

la vidéo là:
http://www.dailymotion.com/video/xbdblt_le-coquet-salaire-de-guaino-conseil_news

Aucun commentaire:

archives

Qui êtes-vous ?

paysan bio producteur de framboises biologiques. passionné par mon métier. mais gêné par le fait qu'il ne procure pas un revenu suffisant pour faire vivre correctement ma famille. c'est elle la priorité,donc je vais certainement changer de métier.