Blog sur la production de framboises biologiques avec une méthode utilisant les "mauvaises herbes" comme engrais-paillage. la technique est une amélioraion du BRF:"Bois,Rameaux Fragmentés". elle nécéssite très peu de matériel donc très peu d'investissement; elle ne nécéssite pas non plus de travail de force style bêchage ou passage de motoculteur. en double-cliquant sur les photos,vous verrez mieux les détails. pour laisser un commentaire, choisir l'identité anonyme.

vendredi 11 avril 2008

autre article sur les pesticides où on retrouve JEAN CHARLES BOCQUET de l'UIPP:les profiteurs du crime.

Les pesticides posent toujours question, Novethic, 02/04/08
Christophe Brunella

La "Semaine anti-pesticides" vient de s’achever. Elle aura ete marquee par une etude mettant en evidence des residus de pesticides dans du vin, qui a suscite la colere des viticulteurs francais. Pris entre "pro" et "anti", le debat semble toujours faire l'impasse sur le principe de precaution.
Conferences, debats publics, films, initiation au jardin biologique, la troisieme edition de la semaine sans pesticides s'est achevee le 30 mars. A l'initiative de l'Action citoyenne pour une alternative aux pesticides (ACAP) qui rassemble ONG environnementales et tenants de l'agriculture biologique, ce sont plusieurs centaines de manifestations qui ont eu lieu en France pour sensibiliser la population aux differentes alternatives a l'usage des pesticides.
Une initiative qui fait rappeler a Jean-Charles Bocquet, directeur de l'Union des Industries de la Protection des Plantes (l'UIPP qui rassemble fabricants et distributeurs de pesticides), dans un editorial disponible en ligne, que : "En Europe, le XXeme siecle a ete le premier siecle sans famine, grace a une augmentation de la production agricole a laquelle la protection des plantes a contribue." Pourtant, l'an dernier, un rapport de la FAO concluait a la possibilite de nourrir la population mondiale grace a l'agriculture biologique.

Des pesticides dans le vin
Non seulement la question de l'utilisation des pesticides pour mettre fin a la famine est sujette a discussion, mais surtout elle n'ecarte pas les risques lies aux produits phytosanitaires tant pour les utilisateurs qui les pulverisent que pour les consommateurs qui en ingerent les residus presents dans les aliments. Ainsi les associations membres du Pesticids Action Network-Europe ont publie un rapport demontrant la presence de residus de pesticides dans du vin issu de l'agriculture conventionnelle. 40 bouteilles de vin rouge ont ete analysees, en provenance de France, d’Autriche, d’Allemagne, d’Italie, du Portugal, d’Afrique du sud, d’Australie et du Chili. 34 etaient issues de l’agriculture conventionnelle et 6 de l’agriculture biologique.
100% du vin conventionnel presentait des traces de pesticides sans pour autant depasser les limites maximales autorisees pour le raisin. Recusant l'objectivite de ce test portant seulement sur 40 bouteilles, Pekka Pesonen, Secretaire general du COPA-COGECA, qui represente les agriculteurs et viticulteurs europeens, a meme juge que "L’alerte declenchee par ce rapport ne fera qu’eveiller des craintes chez les consommateurs. Il est totalement injustifie, inapproprie et irresponsable."
De son cote Francois Veillerette, President du MDRGF* et administrateur du reseau PAN-Europe a declare : "L’etude (…) montre que l’utilisation tres intensive de pesticides en viticulture - 20% des pesticides utilises sur 3% de la surface agricole - a comme consequence la presence systematique de nombreux residus dans les vins. Il est grand temps, conformement aux decisions du Grenelle (voir article lie), que la viticulture reduise sa consommation de pesticides pour reduire l’exposition des consommateurs en privilegiant les techniques alternatives aux pesticides."
De plus en plus d'etudes confirment la dangerosite des pesticides
Outre le danger presume pour la sante des consommateurs, l'usage des pesticides a souvent ete denonce pour les risques probables ou possibles qu'il fait encourir aux agriculteurs les utilisant notamment les viticulteurs. Il est reconnu que de nombreuses molecules presentes dans les pesticides sont des cancerigenes possibles ou probables, des toxiques du developpement ou de la reproduction, des perturbateurs endocriniens ou encore des neurotoxiques (voir article lie). En outre, deux etudes recentes, l'une francaise l'autre danoise temoignent de l'impact indirect des pesticides dont les consequences s'expriment sur les enfants de femmes ayant ete exposees aux produits phytosanitaires durant leur grossesse.
L'etude danoise, conduite par Helle R. Andersen de l'Institut de Sante Publique, University of Southern Denmark, a etudie le developpement des fonctions reproductrices des garcons de plus de 110 paires meres/fils, selon que les meres avaient travaille ou non dans des serres pendant leur grossesse. A l’age de trois mois ont ete mesures la position et le volume des testicules, la longueur du penis, la position de l’uretre ainsi que la concentration serique des hormones sexuelles.
Cette etude conclue que les garcons dont les meres travaillaient dans des serres ou on a utilise des pesticides durant leur grossesse ont un developpement des fonctions reproductrices perturbe. Des resultats qui vont dans le meme sens que ceux observes de Charles Sultan de l'universite de Montpellier au debut des annees 2000 (voir article lie). L'equipe de chercheurs francais, dirigee par Jeremie Rudant de l'Inserm, a montre quant a elle, que l'utilisation par des femmes enceintes d'insecticides menagers engendre un doublement du risque pour l'enfant a venir de developper une leucemie ou un lymphome.
Fin octobre 2007, le Parlement europeen votait une un reglement sur l’autorisation de mise sur le marche des substances et une directive portant sur l’utilisation de ces produits.
Le principe de precaution y etait inscrit en prealable a toute decision.
La situation telle qu'elle se dessine aujourd'hui semble demontrer qu'on est encore loin d'une reelle prise en compte de ce principe.

En France a l'issue du Grenelle de l'environnement, les ONG se sont felicitees de l’annonce du retrait du marche de 30 substances actives pesticides et de la volonte de reduire de 50% les usages de pesticides. Elles notent neanmoins que sur les 30 substances 20 etaient amenees a disparaitre suite a la modification d'une directive europeenne.

Reste aujourd'hui a attendre que le plan Ecophyto 2018, discute dans le cadre d'un comite operationnel faisant suite au Grenelle, voie le jour.



* Le Mouvement pour le Droit et le Respect des Generations Futures (MDRGF) est l'ONg coordinatrice de la Semaine sans pesticides<http://www.novethic.fr/novethic/site/article/index.jsp?id=115222&titre=Les%20pesticides%20posent%20toujours%20question>

Aucun commentaire:

archives

Qui êtes-vous ?

paysan bio producteur de framboises biologiques. passionné par mon métier. mais gêné par le fait qu'il ne procure pas un revenu suffisant pour faire vivre correctement ma famille. c'est elle la priorité,donc je vais certainement changer de métier.