Blog sur la production de framboises biologiques avec une méthode utilisant les "mauvaises herbes" comme engrais-paillage. la technique est une amélioraion du BRF:"Bois,Rameaux Fragmentés". elle nécéssite très peu de matériel donc très peu d'investissement; elle ne nécéssite pas non plus de travail de force style bêchage ou passage de motoculteur. en double-cliquant sur les photos,vous verrez mieux les détails. pour laisser un commentaire, choisir l'identité anonyme.

jeudi 10 avril 2008

le CONFORMISME

un sujet pour la CEN (éducation populaire),
la réaction de jean-daniel Flaysakier qui parle de sillons rectilignes m'y a fait penser.


c'est un extrait d'un blog que m'a fait découvrir stéphane:

http://ilssontfous.over-blog.com/

Noam Chomsky avait écrit : « Si nous avions un vrai système d’éducation, on y donnerait des cours d’autodéfense intellectuelle ».
D’ailleurs, Normand Baillargeon l’a pris au mot et en a fait un livre (Petit cours d’autodéfense intellectuelle) que je conseille à tous.

Pour commencer, voici une expérience en psychologie : On conduit un volontaire dans une pièce où se trouvent neuf chaises disposées en demi-cercle. On l’installe sur l’avant dernière et, peu à peu, tous les sièges sont occupés par d’autres participants. On leurs projette simultanément deux images. La première ne représente qu’une ligne alors que la seconde en représente trois : une plus petite, une plus longue et enfin une de longueur identique à celle de la première image. On demande au groupe d’identifier quelle ligne de la deuxième image a une longueur identique à celle de la première image. L’exercice semble facile. Sauf qu’à l’exception du volontaire, tous les autres participants sont complices de l’expérience et choisissent la ligne la plus petite. Lorsque vient le moment où le volontaire doit se prononcer, il choisit souvent la même ligne que le groupe. Les résultats de l’expérience montrent que le tiers des volontaires se conforment à chaque fois au choix du groupe et que 75% y adhèrent au moins un fois.

Le conformiste est une attitude facile et confortable mais étouffe la personnalité et l’expression de ses idées.

Pourquoi faire comme les autres ? Nous disposons chacun de nos propres goûts. Pourquoi créer un hit parade des « meilleures » chansons ? On y indique ainsi ce qu’il faut aimer pour se conformer à la volonté du groupe et y être ainsi mieux intégré.

La mode en est un autre exemple. On peut entendre des absurdités du type : « Cet hiver la tendance sera au marron avec une note de zen attitude. » Traduction : « Si vous ne souhaitez pas passer pour un ringard… ».
Pierre Desproges avait très justement détourné la célèbre phrase de Pascal en « Je pense donc tu suis. ».

Pourquoi dans ce cas ne pas tout classer en top 50 ? On aurait alors la sélection de la semaine des meilleurs plats cuisinés et on saurait ainsi ce que l’on devrait aimer manger : « Cette semaine en troisième position, la choucroute ravit la place du cassoulet qui dégringole en dixième position ». Ces plats seraient alors présentés dans les rayons de l’alimentation comme chez les disquaires !

Je pense qu’il est très important de conserver sa propre personnalité, ses idées.
Le conformisme engendre un appauvrissement de la diversité d’une société.
Cette diversité qui en fait d’ailleurs sa richesse.
Dans notre histoire, ce sont les marginaux, les excentriques qui l’ont toujours fait progresser.
Il faut que chacun ait le courage de s’affirmer avec ses aspects positifs et négatifs pour que cette diversité enrichisse toujours plus le groupe.
Le paradoxe est que nous, individus d’une société, souffrons de ne pas être suffisamment acceptés et reconnus par l’autre, mais d’un autre côté, nos pensées, nos attitudes convergent vers un comportement commun conforme à l’unicité du groupe.
Savoir défendre ses convictions, c’est aussi une sorte de liberté.

Aucun commentaire:

archives

Qui êtes-vous ?

paysan bio producteur de framboises biologiques. passionné par mon métier. mais gêné par le fait qu'il ne procure pas un revenu suffisant pour faire vivre correctement ma famille. c'est elle la priorité,donc je vais certainement changer de métier.