Blog sur la production de framboises biologiques avec une méthode utilisant les "mauvaises herbes" comme engrais-paillage. la technique est une amélioraion du BRF:"Bois,Rameaux Fragmentés". elle nécéssite très peu de matériel donc très peu d'investissement; elle ne nécéssite pas non plus de travail de force style bêchage ou passage de motoculteur. en double-cliquant sur les photos,vous verrez mieux les détails. pour laisser un commentaire, choisir l'identité anonyme.

dimanche 6 avril 2008

BOKASHI 3


Seau à compost Bokashi


Un système incroyable qui vous permet de recycler TOUS vos déchets de cuisine en un compost riche en nutriments! Vous compostez ainsi viandes, poissons, produits laitier, et même de la nourriture cuite. Placez simplement vos déchets de cuisine dans le seau étanche à l'air, saupoudrez-les d'une poignée de Bokashi. Laissez fermenter 15 jours, et voilà! Vous avez un compost de grande valeur qui aura gardé toute son énergie nutritive (contrairement au compost traditionnel). Faites travailler les micro-organismes en utilisant notre composteur de cuisine au Bokashi :• Simple, un saupoudrage sur le contenu du seau.

• Rapide, 15 jours pour la transformation des déchets en compost.

• Petit, un seau de seulement 37cm de haut pour traiter les déchets d’une famille de 4 membres!•

Sans odeur, grâce aux bons micro organismes, des petites créatures qui révolutionnent le compostage : les Ems (Efficaces micro organismes).
Ces Ems ont été développé au japon au début des années 90. Bokashi est un terme japonais qui signifie «matière bio fermentée» ; c’est une culture de micro-organismes naturels bénéfiques tels que les bactéries d’acide lactique, la levure,... comme ceux que nous retrouvons dans les fromages, yaourts ou pain.

Ces micro-organismes controlés et dosés travaillent ensemble pour augmenter la vitesse du compostage, éliminer les mauvaises odeurs, et contribuent à augmenter la diversite microbienne, bénéfique pour la nature et l’homme.

Ces Ems représentent tout l’intérêt du système.

Ils sont vendus sous forme de sacs appellés : Son au Bokashi Actif.

Fonctionnement :Les déchets de cuisine déposés dans le seau de cuisine, sont simplement saupoudrés de Son au Bokashi actif.Pendant que vous remplissez régulièrement le seau de cuisine de vos déchets, vous évacuez quotidiennement le jus au fond du seau, en ouvrant le robinet au dessus du gobelet. Vous obtenez ainsi un excellent engrais végétal pour les plantes et toutes sortes de végétaux ou pour purifier vos eaux de bassin, en dosant 1/100.Une fois le premier seau rempli, laissez le 15 jours à fermenter ; pendant ce temps remplissez l'autre de vos déchets.Avantages :Dans le seau, grâce au Bokashi vos déchets ne pourrissent pas, ne sentent pas, n’attirent pas les moucherons des fruits, peuvent être des produits cuisinés ou non de viande poisson ou fruits et légumes. Vos déchets fermentent sans dégager ni chaleur ni mauvaises odeurs.

En une quinzaine de jours vous aurez un compost de grande valeur qui aura gardé toute son énergie nutritive (contrairement au compost traditionnel), et qui, incorporé dans vos sols permettra une disponibilité rapide des substances alimentaires pour les plantes, reconstruira une bonne qualité de sol et aura un effet désintoxiquant. Une fois le seau plein, laissez les Ems travailler pendant 1 à 2 semaines (suivant la saison), avant de commencer à l’utiliser : dans le jardin on le mélange à la terre à raison de ½ kg pour un mètre carré, dans les pots il faut un mélange à 50%, recouvert de 3cm de terre non mélangée.

Attention le terreau ainsi obtenu est très acide, une fois le mélange terre/compost fait, il faut attendre trois semaines avant de planter.
Ce terreau enrichi aux Ems est une excellente méthode pour donner aux plantes plus d’énergie vitale et une plus grande résistance contre les bactéries et les parasites.

Caractéristique techniques : • Seau composé d’un plastique spécial, mélangé à de la poudre de céramique chargée d’Ems actifs.• Etanche à l’air grace à son couvercle qui se ferme et permet de chasser l’air à la façon d’un tupperware.• Support équipé d’un robinet, pour récupérer l’excédent de liquide, résultant du processus de fermentation.• Gobelet plastique fourni pour la récupération du liquide.
Contenu du paquet (suivant options choisies) :
2 Seaux à compost Bokashi
1 gobelet plastique pour récupérer le liquide
Option : Sac de 2kg de Son au Bokashi Actif pour env. 6 mois
Dimensions du seau : 37cm (haut) x 30cm (larg.) x 24.5cm (prof.).

8 commentaires:

Teclado e Mouse a dit…

Hello. This post is likeable, and your blog is very interesting, congratulations :-). I will add in my blogroll =). If possible gives a last there on my blog, it is about the Teclado e Mouse, I hope you enjoy. The address is http://mouse-e-teclado.blogspot.com. A hug.

Jean-Marie a dit…

Pour ma part je suis assez intéressé par ce type de compsteur d'appartement fonctionnant aves des vers :
http://www.verslaterre.fr/

J'ai fabriqué avec des cagettes plastiques l'équivalent du composteur esthétique mais cher proposé...

Il ne me reste plus qu'à le mettre en fonctionnement !

Jean-Marie

paysan bio a dit…

j'ai acheté le lombricomposteur de vers-la-terre(presque 200 euros !)car je ne veux pas avoir de vers de compost qui trainent partout dans la maison.

fabriquer un lombricomposteur est facile,
en fabriquer un qui permette l'écoulement et la récupération du jus,l'aération du compost(odeurs) sans que les vers se promènent un peu partout est un peu plus compliqué.

à la ferme j'ai des composteurs fabriqués avec des seaux et des grosses poubelles noires.
c'est vrai que ce n'est pas cher mais c'est franchement laid.
ma femme n'apprécierait pas que je les mette dans la maison.

je suis d'accord avec toi pour dire que c'est malgré tout très cher.

mais franchement,ce qui me gêne le plus,pour la maison, est l'obligation de bien trier les déchets organiques.
les vers jouent un peu les difficiles.
l'idée de départ était de jeter des poubelles débarrassées de tous les déchets organiques.
avec uniquement les vers comme transformateurs,l'objectif n'est pas atteint.
alors qu'avec le Bokashi c'est OK.

en tous cas bonne chance pour ton élevage.

Anonyme a dit…

salut, je viens de recevoir le bokashi mais je n'ai pas commandé le seau, un peu coûteux. ma question est: à quel point le récipient doit il être étanche à l'air, est-ce qu'un simple couvercle type poubelle suffit?
je compte mettre un robinet au fond, avec un filtre genre géotextile.

si tu as qq conseils à me donner, je t'en remercie...
vincent

paysan bio a dit…

bonjour,

je peux te confirmer que ça marche même sans le seau qui est vendu avec.

la particularité du seau est la grille qui permet d'empêcher les matières organiques de tremper dans le jus de bokashi.

une simple grille un peu fine bloquée 5 cm au dessus d'un seau classique suffit pour recréer les bonnes conditions.

un simple tuyau souple entré en force dans un trou en bas du seau et fermé par une pince à linge peut faire office de robinet.

il suffit que le couvercle jointe correctement pour que la condensation se forme dans le seau:c'est la base de la création du jus.

au début il faut mettre pas mal de son,une fois qu'on commence à récolter le jus,on peut espacer les apports.

nb:le seau est un peu cher mais il est plutôt joli,discret,ce qui fait que ma femme a accepté le bokashi sans problème ,ce qui n'a pas été le cas pour les vers.

Anonyme a dit…

ok, merci ; on verra les résultats...
ton blog est très bon
vincent

Anonyme a dit…

I am regular reader, how are you everybody? This article posted at this web site is really fastidious.



Review my weblog Gafas Oakley

Anonyme a dit…

Pretty component of content. I simply stumbled upon your site and in accession capital to assert that
I get actually enjoyed account your blog posts. Anyway I'll be subscribing to your feeds or even I success you get entry to persistently fast.

Look at my weblog slc-wireless.com

archives

Qui êtes-vous ?

paysan bio producteur de framboises biologiques. passionné par mon métier. mais gêné par le fait qu'il ne procure pas un revenu suffisant pour faire vivre correctement ma famille. c'est elle la priorité,donc je vais certainement changer de métier.