Blog sur la production de framboises biologiques avec une méthode utilisant les "mauvaises herbes" comme engrais-paillage. la technique est une amélioraion du BRF:"Bois,Rameaux Fragmentés". elle nécéssite très peu de matériel donc très peu d'investissement; elle ne nécéssite pas non plus de travail de force style bêchage ou passage de motoculteur. en double-cliquant sur les photos,vous verrez mieux les détails. pour laisser un commentaire, choisir l'identité anonyme.

mercredi 2 avril 2008

tout arrive:je suis d'accord avec un élu de l'UMP,et oui...

Entretien. Un senateur UMP estime que des parlementaires pro-OGM sont "actionnes" par les semenciers, Le Monde, 01/04/08
Propos recueillis par Gilles van Kote

Les deputes examinent en premiere lecture, jusqu'au 3 avril, le projet de loi sur les organismes genetiquement modifies (OGM). L'esprit de ce texte, base sur les compromis obtenus lors du Grenelle de l'environnement, a ete sensiblement modifie lors de son examen par le Senat, debut fevrier, dans un sens favorable aux OGM. Lors de ce debat, le senateur UMP de la Manche, Jean-Francois Le Grand, s'est trouve isole au sein de son propre groupe parlementaire. Ses collegues n'avaient pas apprecie de l'entendre exprimer, lorsqu'il presidait le comite de prefiguration de la Haute Autorite sur les OGM, des "doutes serieux" sur le MON 810, variete de mais transgenique de Monsanto dont la culture en France est depuis suspendue. Sa position, partagee par le depute UMP Francois Grosdidier, est tres minoritaire au sein de son parti.
Comment expliquez-vous votre mise au ban du groupe UMP au Senat lors de l'examen de la loi sur les OGM ?
Certains ont fait main basse sur l'UMP afin de defendre des interets mercantiles, "ripolines" pour les rendre sympathiques : on a parle de l'avenir de la science, de celui de la recherche... La force de frappe de Monsanto et des autres semenciers est phenomenale.
Il fallait voir la violence des reactions de Bernard Accoyer (president de l'Assemblee nationale) et d'autres au lendemain de l'avis rendu par le Comite de prefiguration. Il suffit de comparer les argumentaires des uns et des autres - identiques - pour comprendre l'origine de leur colere. Ils ont ete actionnes. J'ai ete approche par Monsanto, et j'ai refuse de leur parler. Je veux rester libre.
Les conclusions de ce comite de prefiguration, que vous presidiez, ont suscite de vives critiques, y compris en son sein. Etes-vous alles trop vite ?
Meme si certains ont declare a posteriori qu'une relecture aurait ete utile, le texte final a bien ete valide par l'ensemble du comite. La conclusion du comite etait qu'il subsistait des interrogations au niveau de l'evaluation du risque, qui est du ressort de la science et de la societe, et des doutes concernant la gestion du risque, qui revient au politique. On ne peut pas affirmer, par exemple, qu'il n'existe pas de risque de dissemination des OGM.
Pourquoi avoir choisi de monter au creneau sur cette question des OGM ?
Je pense que le XXIe siecle sera un siecle de restructuration autour d'un nouveau modele qui verra l'homme place au coeur des preoccupations.
La question des OGM est un combat d'arriere-garde, mene par ceux qui pensent encore que l'economie l'emporte sur l'homme : des obscurantistes qui ferment les yeux sur le devenir du monde.
Que pensez-vous des OGM ?
Il faut continuer la recherche et ne pas se precipiter dans la prise de decision. J'ai eu le privilege de vivre le Grenelle de l'environnement de l'interieur, en tant que president du groupe sur la biodiversite et de l'intergroupe sur les OGM. J'en ai tire la conviction que la biodiversite doit etre protegee a tout prix et que les OGM constituent un inconvenient a ce niveau. Leur interet est plus que douteux, y compris pour les agriculteurs.
Quelle attitude comptez-vous adopter lors de la seconde lecture de la loi au Senat, dans quelques semaines ?
Je ne renonce pas a faire valoir mon point de vue au sein de mon parti, car je reste persuade que l'interet economique a court terme ne peut pas l'emporter sur l'interet societal. Je deposerai a nouveau des amendements et j'essayerai d'expliquer posement a mes collegues pourquoi je ne suis pas d'accord avec eux. Lors de la premiere lecture, certains se sont refugies dans une attitude confortable qui consiste a chasser en meute plutot que de se poser les questions de fond. J'ai retire mes amendements pour obliger le groupe UMP a se retrouver face au gouvernement. En un week-end, j'ai recu 1 700 mails d'encouragement. L'Elysee et Matignon m'ont fait passer des messages dans le meme sens.
<http://www.lemonde.fr/sciences-et-environnement/article/2008/04/01/un-senateur-ump-estime-que-des-parlementaires-pro-ogm-sont-actionnes-par-les-semenciers_1029623_3244.html#ens_id=1019229>
_____________________________________________________________________________________________________________

Aucun commentaire:

archives

Qui êtes-vous ?

paysan bio producteur de framboises biologiques. passionné par mon métier. mais gêné par le fait qu'il ne procure pas un revenu suffisant pour faire vivre correctement ma famille. c'est elle la priorité,donc je vais certainement changer de métier.