Blog sur la production de framboises biologiques avec une méthode utilisant les "mauvaises herbes" comme engrais-paillage. la technique est une amélioraion du BRF:"Bois,Rameaux Fragmentés". elle nécéssite très peu de matériel donc très peu d'investissement; elle ne nécéssite pas non plus de travail de force style bêchage ou passage de motoculteur. en double-cliquant sur les photos,vous verrez mieux les détails. pour laisser un commentaire, choisir l'identité anonyme.

mardi 17 juin 2008

construire un logement à moindre frais


en vue de la rencontre "éducation populaire,éco-construction,habitat solidaire" des 4-5-6 juillet à Caracoles de Suc en Ardèche,je dois réfléchir à un ou plusieurs types d'habitats à moindre frais.

est-ce que vous voulez bien m'aider en apportant vos idées,vos objections,vos remarques?

tout le monde connait les yourtes mais je suis parti avec une autre idée.

l'achat d'un terrain constructible est le premier obstacle à l'accession à un logement.

je crois qu'on n'est pas forcément obligé d'acheter un terrain pour se loger et qu'on peut INVENTER de nouveaux pactes de solidarité.

un exemple:
il y a beaucoup de retraités agricoles qui vivent seuls,isolés dans leurs fermes.
je pense qu'ils seraient intéressés par un marché gagnant-gagnant:
un prêt de terrain et un branchement à leur réseau d'eau et d'électricité (lorsque c'est possible) en échange d'une présence de jeunes qui leur rendraient,de temps en temps,de menus services tels que faire les courses,un peu de ménage ou un bout de jardin,etc...

pour que la présence ne soit pas envahissante,ni pour les uns,ni pour les autres,je pense qu'un habitat en structure légère,démontable est une des solutions dans ce type de pacte.

l'idée que j'ai choisi ,pour commencer, est de développer un habitat semi-nomade mais spacieux et confortable.
elle est basée sur le reconditionnement d'une serre agricole de 8 mêtres de large.

l'idée est partie de "la serre aux panniers" de la ferme de cocagne à Peyrins où je travaille.
c'est une serre qui sert à entreposer et à préparer les panniers des adhérents.
elle est grande (96 M2) isolée avec de la laine de chanvre très efficace et pourtant elle reste lumineuse.
elle est montable ou démontable en 1 journée si on trouve 6 personnes pour le faire.
Posted by Picasa

8 commentaires:

Anonyme a dit…

vas voir sur le site le journal du devellopement durable , un article sur le be-coc, l'invention nomade de jean pierre appert

www.developpementdurablelejournal.fr
cet architecte viens de gagner au concours lépine son invention d'une petite maison nomade avec ses 3,60 d e large
alain l'oeil d arthemonay

Anonyme a dit…

idée tres intéressante , surtout pour "le pacte" avec les retraités en zone isolé.
par contre pour l'habitat en serres plusieurs questions.
-le coût final
-comment se fait le cloisonnement des pièces.
-si on fait une révisions de kamasutra, est ce que tout le voisinage en profite(isolation phonique)
- comment est-on isolé du sol.
- quel chauffage pour l'hiver.
l'été est ce qu'il ne fait pas trop chaud.
-y at-il déjà des expériences de gens qui on fait plusieurs années dans des serres aménagé.
personnellement je trouve une serre pas tellement esthétique en campagne.
A+
LE PAPOUNET

paysan bio a dit…

je connais l'invention de Appert:j'ai vu un reportage où on voyait le cube se déplier tout seul.

sur la possibilité d'en faire un logement à coût modéré ,je suis sceptique.
j'ai aussi entendu ça pour les voitures inventées à Nice ,et en fait elles se révèlent très chères.
enfin ,j'espère que l'avenir me donnera tort.

paysan bio a dit…

le coût final dépend du degré de finition et de confort que chaque occupant va exiger de son logement.

mon estimation donne 4 000 euros pour une installation basique.

c'est la laine de chanvre qui coûte cher 9 euros/m2
mais c'est d'une efficacité remarquable et c'est réutilisable si on se sépare de la serre.


le cloisonnement des pièces:
c'est le principe des boites dans la boite.
le plus simple:
des rideaux
plus"intime":l'utilisation de panneaux OSB (bois compressé)

le chauffage:
avec l'isolation chanvre,un poêle à bois est suffisant.
on peut améliorer l'isolation des côtés transparents en emprisonnant de l'air entre 2 couches de plastique,c'est le principe des serres gonflables.

les gens que je connais,qui vivent sous serre,vivent dans des serres -verre qui évacuent automatiquement l'air chaud l'été avec des verrins automatiques et des ventilateurs.
les plantes qui sont à l'intérieur maintiennet un fort taux d'hygrométrie.

j'en connais d'autres qui vivent dans des serres plastique transparentes et c'est une fournaise l'été.

la serre isolée en chanvre garde une fraicheur fluffante en été.
c'est tout l'intérêt du principe.

pour le côté pas joli,
on a intérêt à planter une haie de chaque côté de la serre,ça protège aussi du vent et ça évite que le soleil tape directement sur le plastique,
en été,les capucines plantées juste sur les côtés avec un grillage pour melons de serre poussent facilement à 3 mêtres de haut.

Anonyme a dit…

merci
tres claire, tres précis , ça c'est ton bon coté celui que j'aime beaucoup.
Domage, je vais décoché de ton blog j'usqu'a fin aout , because tres engagé en ce moment.
te lirais de temps a autre , tiens nous au courant des rencontres du 4_5_6 juillet.
bisous.
a+
le papounet

Anonyme a dit…

C'est tres interressant et peu couteux les serres
mais je t'avoue comme Papounet que je les trouve moches.
le" Beau" embellit la Vie
c'est personnel aussi
je privilegie souvent l'esthetique sur le pratique
bon Dimanche
Buzz

Gérard a dit…

Bonjour,

J'ai 11 000m² de serres horticoles. Avec la hausses du fuel, il est devenu impossible de chauffer en hiver pour produire des roses. Je cherche donc d'autres solutions. Passé un temps j'envisagais de passer à une chaudière à bois, mais vu le coût (environ 350 000€) cela m'a "refroidit" (domage quand on veut chauffer)! J'envisage donc d'aménager
1 - des box à louer sur une partie des serres
2 - Un ou plisieurs logements à l'intérieur d'une serre.

Questions: Quelles sont les régles d'urbanisme qui peuvent me permettre d'exécuter ces aménagement intérieurs?
Y-a-t'il des cas de juriprudences qui permettent cela.

Ma réflexion est qu'à partir du moment où mes serres sont cadastrées, obtenues par un permis de construire des serres, l'aménagement intérieur ne nécessite pas d'un nouveau permis de construire ni d'autorisation de travaux. Pouvez vous me confirmer cela?

Ensuite, ai-je éventuellement le droit de mettre un bardage bois autour de la serre, ou dédifier un mur en aglos autour de cette même serre?
J'habite en bord de mer, et louer quelques logements atipyques à des estivants me permettrait de réequibrer les comptes de l'exploitation.
Je ne voudait pas me lancer dans des travaux, qu'on m'obligera à démolir par la suite.
Mille mercis à bientôt

paysan bio a dit…

j'ai un peu de mal à visualiser votre projet:
vous parlez d'aménagements intérieurs mais vous parlez aussitôt d'aménagements extérieurs sans lesquels,si je comprends bien,la serre ne sera pas vraiment habitable.

personnellement je commencerais les travaux par le mur pour être certain qu'il empêche effectivement la serre de se transformer en four.
une fois qu'on a obtenu ce résultat on peut alors envisager un aménagement intérieur.



un mur,un bardage changent de façon radicale le paysage,donc à mon avis,vous ne couperez pas à la demande de permis de construire.
en plus,la serre n'étant pas déclarée initialement comme batiment d'habitation,le changement d'affectation doit,à mon avis,vous obliger à déposer une demande de permis.
alors,tant qu'à faire la demande,autant y inclure tout le projet,non?

vous pouvez néanmoins tenter un coup:
rien ne vous empêche d'expliquer votre projet à votre maire et à lui demander conseil sur la procédure à suivre.
s'il se contente d'une déclaration de travaux et qu'il vous fait un courrier qui vous couvre,vous pouvez vous contenter de cette démarche.
ça ne coûte rien de demander.

MAIS
je vous conseille plutôt,vu que ça va devenir une activité économique de monter un vrai dossier et de vous faire aider d'un professionnel (architecte ,maître d'oeuvre)qui va vous aider à boucler votre financement.

dans un projet tel que le votre,il y a beaucoup de financements qu'on peut obtenir si on est aidé par des professionels compétents.
seul et inexpérimenté,c'est un vrai parcours du combattant.

je vais juste vous donner un exemple sur l'isolation pour vous montrer la complexité du système pour un non-initié:

Une cascade d’aides existe pour inciter les menages a realiser des travaux ou a s’equiper pour reduire leur facture d’energie.
- La TVA allegee. Les travaux realises par un professionnel beneficient en general d’une TVA allegee a 5,5%.
- Le credit d’impot. Les travaux de chauffage et d’isolation donnent droit a un credit d’impot a condition qu’ils soient realises dans la residence principale. Le montant varie de 15% a 50% du prix des equipements, hors main-d’œuvre. Ce credit concerne les equipements achetes entre le 1erjanvier 2005 et le 31decembre 2009. Le plafond est fixe a 8000 euros pour une personne seule ou 16000 euros pour un couple. Il est majore de 400 euros pour le premier enfant, 500 euros pour le deuxieme et 600 euros par enfant supplementaire.
Le credit d’impot est accorde quel que soit le niveau d’imposition de l’usager. Les menages non imposables recoivent cette somme directement.
- Les prets. Toutes les banques proposent des prets dedies aux travaux d’amelioration de la performance energetique de l’habitat. Selon les etablissements, ces credits permettent de financer des travaux (main-d’œuvre comprise) dans la residence principale ou la residence secondaire.
Le particulier peut egalement demander un pret d’accession sociale (PAS), un pret a taux 0% ou un pret «Pass travaux». Les caisses d’allocations familiales (CAF) ou les fournisseurs d’energie ont aussi des credits specifiques.
On peut egalement s’adresser a des organismes specialises dans l’habitat : l’Agence nationale de l’habitat (www.anah.fr) ; l’Agence de l’environnement et de la maitrise de l’energie (www.ademe.fr). Enfin, certains conseils generaux et regionaux attribuent des aides pour des travaux d’amelioration de l’efficacite energetique d’une maison.
Les «eco-prets» servent a financer des depenses d’economie d’energie aussi bien dans le neuf que dans l’ancien. Ils peuvent aller jusqu’a 50000 euros dans certaines caisses regionales du Credit Agricole et au CIC. Les durees d’emprunt varient de neuf a vingt ans. Globalement, les offres des banques mutualistes restent les plus interessantes malgre des ecarts parfois significatifs d’une caisse a l’autre. Certains organismes preteurs prevoient un differe de paiement. Cette option permet de reporter le debut de remboursement du pret, le temps de recevoir le credit d’impot lie aux travaux ou a l’achat d’equipements permettant de reduire la consommation d’energie dans l’habitat.

voilà,et ce n'est qu'un petit point du projet.
ça ne doit pas vous décourager mais au contraire c'est pour vous montrer qu'on peut trouver des financements lorsqu'on est bien informés.

en plus,pour finir,je vois mal une banque vous faire un prêt pour une construction,même à l'intérieur d'une serre,sans se garantir par un permis de construire.

pour finir,
continuez comme ça:
multipliez le nombre d'avis avant de prendre la décison d'entamer votre projet.

PS:la serre au bord de la mer,ça doit être top.si vous parvenez à y faire une résidence de vacances,envoyez moi des photos,l'idée me plait beaucoup.

pascal

archives

Qui êtes-vous ?

paysan bio producteur de framboises biologiques. passionné par mon métier. mais gêné par le fait qu'il ne procure pas un revenu suffisant pour faire vivre correctement ma famille. c'est elle la priorité,donc je vais certainement changer de métier.