Blog sur la production de framboises biologiques avec une méthode utilisant les "mauvaises herbes" comme engrais-paillage. la technique est une amélioraion du BRF:"Bois,Rameaux Fragmentés". elle nécéssite très peu de matériel donc très peu d'investissement; elle ne nécéssite pas non plus de travail de force style bêchage ou passage de motoculteur. en double-cliquant sur les photos,vous verrez mieux les détails. pour laisser un commentaire, choisir l'identité anonyme.

dimanche 1 juin 2008

le projet de Fabien et Ingrid

pour lire,il faut cliquer sur l'image
Papounet,les explications que tu donnes sont valables,et encore,pour les paysans bios installés mais certainement pas pour les jeunes.
mets en face le reportage sur les golden-boys qui flambent avec l'agriculture industrielle couplée à la détaxation du patrimoine agricole et la situation de Fabien et Ingrid et explique à ce couple qu'il est normal et nécéssaire que les choses restent en place.
leur avenir? comme c'est parti,ils vont bouffer de la vache enragée pendant un certain temps,et leurs enfants aussi.Mais de quoi sont-ils coupables?
de vouloir sauver l'agriculture paysanne dans un endroit très beau qui meurt pour cause d'inactivité économique.
un endroit jugé et condamné car NON-RENTABLE.
de qui sont-ils victimes?
quelque part des gens qui décident qu'il ne faut rien changer à l'organisation d'une société qui va droit dans le mur.
je pense au contraire qu'il faut établir de nouvelles rêgles et certainement pas au profit des pollueurs commes celles qu'on a avec le marché "libre et non faussé"mais complêtement inhumain et irresponsable.Posted by Picasa

16 commentaires:

Anonyme a dit…

c'est tres interressant
le monde tourne a l'envers
la folie guette

Buzz

Anonyme a dit…

tres bonne initiative , je soutient ce genre de projet solidaire.
merci de me faire de la pub , quand je disait qu'il faut que les collectivité s'engage dans l'acquisition de terrains agricoles et les sanctuarise surtout en montagne et en zone fragile.
je vais faire de la pub pour la souscription autour de moi.
par contre je ne suis pas d'accord avec toi sur (globalement) l'installation des jeunes en agriculture biologique.
ici en bretagne se développe chez les bio les installations de jeune en les intégrant dans une exploitation agricole par l'intermédiaire d'un statut sociétaire (earl gaec scea).
le cédant souvent de plus de 50ans prépare progressivement son retrait de l'exploitation et le jeunes reprend progressivement les parts de toute l'exploitation et bénéficie en plus pleinement de l'expérience du cédant.
souvent au début le jeune garde a un boulot salarié a temps partielle et un effectue un temps partielle sur sa future exploitation.
quelque échecs retentissants , mais la grande majorité des reprises d'exploitations bio du coin se fait sous forme sociétaire et satisfait entièrement le repreneur et le cédant . l' installation en bio est en forte progression cette année en bretagne et pays de loire( aidé en cela par l'augmentation des aide a la certification , a la conversion et au maintien bio en zone fragile).
j essaye de te retrouver le site de stats (sources universitaires) qui te le prouvera.
le papounet

paysan bio a dit…

j'ai un voisin qui fait ce genre d'installation avec la chambre d'agriculture.
il est donné par la chambre comme un cas exemplaire.

ce qu'ils ne disent pas c'est qu'ils n'ont jamais réussi à dégager un SMIC pour 2,qu'ils sont en train de se débarasser de toutes les activités agricoles pour ne plus faire que de la transformation(jus de fruits)et de la vente.
si ces jeunes avaient suivi mes conseils,ils auraient investi seulement dans le baboratoire et le matériel et ils auraient vécu très correctement.
depuis leur installation ,ils ont eu un petit garçon et le mari est tombé malade.
je pense qu'ils vont s'en sortir mais était-ce bien utile de leur en faire baver comme ça?

Papounet,tu trouves normales et admissibles des situation qui ne le sont pas.
pour avoir LA CHANCE d'être agriculteur,de travailler souvent plus de 70 heures par semaine,il faut accepter soit:
-d'être pauvre
-de demander à sa femme d'aller chercher un salaire à l'extérieur alors qu'un des attraits de ce métier était de pouvoir travailler en famille
-d'avoir un salaire à l'extérieur.

imagine qu'on oblige aussi les instits à avoir un autre travail pour avoir la chance de pouvoir éduquer les gamins.
ils veulent un beau métier,et bien qu'ils payent!
ça te parait gros mais c'est pourtant la logique que tu défends en agriculture avec la justification que le marché est comme ça qu'on n'y peut rien changer.
la détaxation du patrimoine agricole,ça a bien été changé,alors,toujours sûr qu'on ne peut rien faire?

Anonyme a dit…

attention de ne pas faire de son cas particulier ou d'un cas particulier une généralité.
les chiffre son tenace ,j'ai access à l'intimité comptable d'environ 70 exploitations, mes chiffres en ma possession recoupe ceux des stat universitaire des hautes études agricole disponible sur le net.
sur 70 agriculteurs de la région, 60 ont des prélèvement familiaux mensuels entre 1100 et 1600 euros et tourne bien , 8 on un revenu négatif(accident climatique ou choix de gestion douteux et 2 sont en redressement judiciaire (1 lié a un divorce l'autre a une crise de la quarantaine qui a mal tourné et qui a altéré la capacité d'adaptabilité a des situation imprévus)comme toi???
Globalement les prix des produits bio font plus que se maintenir et ce sont bien entendu les bio qui sont le moins touché par l'augmentation des matières premiere , (ferme en général tres peux mécanisé).
de meme les cab locaux on fait toute une sensibilisation sur la getion rationnel du temps de travaille et apparement , juste par une bonne organisation de travail.la plupart des expLoitation avous avoir baisser leur temps de travail sans baisser leur production apres cette campagne de sensibilisation.
Presque tous produisent en complément d'activité de l'électricité éolienne(mini ou moyennes éoliennes) ou a moindre échelle ,solaire .
4 dans le finistere se sont meme regroupé pour faire de la biomasse et apparemment ça marche.
certains font de l'agro tourisme d'autre des fermes pédagogique en complément de revenus.
bien sur celui qui n'innove pas comme béber qui voulait s'acharner a ne faire que des choux fleur et artichaut bio a coulé après 7 ans de bio ,le couple qui a repris et qui fait du maraichage diversifier et un camping a la ferme s'en sort plutot bien.
comme quoi la réussite du bio est avant tout une réussite humaine et personnel.
vilains, du dis que je ne veux rien changer au marché , c'est archi faux je suis pour lui retirer les terres agricoles qui doivent pour moi etre bien publique et sanctuarisé.
de meme je suis pour son encadrement(le marché) par une conception économique qui respectent un développement durable et social
mazette! comme dirait larouturou quand il a lut un de mes post sur le sujet sur "nouvelle donne".
quand aux prés-installations en créant un société pour préparer la reprise, à 80% ça marche c'est prouvé.
désolé paysan bio la réalité des chiffres est tétu.
tu peux, bien entendu pensé que 2+2 font trois , c'est ton droit démocratique ,n'empêche que ça fera toujours 4 que tu le veuille ou non (lol)
le papounet

Anonyme a dit…

Papounet
tu as l'air de bien connaitre les situations et quelque chose me gene que je n'arrive pas à comprendre chez toi
voici: tu as la conviction que les pauvres sont ceux qui souffrent et sont les laissés pour compte de notre société
et de l'autre je te sens plein d'admiration pour ceux qui reussissent a gagner de l'argent
pire tu vas presque reprocher à Pascal d'etre un perdant
ma question est la suivante es tu un sarkozyste refoulé?
ressens tu des frustrations qui fait que ton travail n'est pas reconnu à sa juste valeur
es tu socialiste et libéral?
parce que tu me donnes l'impression(?) que celui qui bosse et gagne pas une tune
eh ben c'est un con
je me trompe?
Buzz

Anonyme a dit…

sacré buz
ton post est finalement pas si con qu'il en a l'air.
tu vois j'ai été routard pendant des années avec au maximum quelque franc dans la poche et j'était tres heureux , j'aurait pu continuer comme ça toute ma vie et je l'aurait tout a fait réussi.puis j'ai rencontré "ma moitié"je me suis aperçu que "la route" ce n'était qu'une étape pour ma vie, puis 4 mioche adorable sont venu et je suis aussi heureux que du temps de la "route"
quelqun qui s'assume sans tune je trouve ça génial.
par contre quelqun qui comme paysan bio reproche a l'état son manque de tune ou sur le marché alors qu'il a toute les qualité pour en gagner suffisament pour vivre correctement en respectant un éthique d'économie durable et sociales en toute autonomie.
je déteste le fric pour le fric , je ne cherche pas a gagner plus que ce que je gagne , je ne cherche pas a capitaliser je veux juste faire vivre correctement ma famille .
je déteste les gens qui veulle simplement "donner" au pauvres, moi je veux juste qu'il soit autonome financièrement et donc plus....pauvre.
il est plus judicieux d'apprendre quelqu'un a pécher du poison au lieux de le lui donner.
le papounet

Anonyme a dit…

bonjour voisin , tu as raison le monde est fou... enfin presque puisque les riches sont plus nombreux chaque année et les pauvres ... plus pauvres aussi dans une quasi indifférence , sauf de la part des ong que l'on nous montre bien au travers les médias pour nous donner bonne conscience
En continuant comme ca ... dans peu de temps ce n'est pas la chine qui se réveillera (alain Pierfitte) mais une immense armée de pauvre qui sacagera tout sur son passage, révoltés qu 'ils seront.et rien ne pourra les arreter.
voila se qui nous attends

Anonyme a dit…

de conclure: les pauvres ne demandent pas l assitanat ou qu on leur jette de la nourriture mais simplement la possiblilitée de vivre du fruit de son travail pour lui et sa famille

alain d'arthemonay ,voisin

paysan bio a dit…

je pense qu'on demande tout simplement la possibilité de vivre dignement.
il y a des gens qui peuvent travailler,j'aime travailler mais ils y a des gens qui n'ont pas la chance de travailler.
des handicapés,des viellards,des malades etc..
je crois qu'ils n'ont pas à être pauvres.
c'est pourtant ce qu'on est si on touche uniquement l'allocation adulte handicapé.

je crois que le simple fait d'exister dans une communauté riche doit suffire à avoir le droit à un revenu d'existence décent.
dans une communauté,on partage un destin,il faut savoir apprendre à partager les richesses.

sur la révolte,tu as raison.
si on touche à l'intégrité de mes enfants en les affamant,en les empoisonnant,en saccageant leur vie future,mon devoir est de me révolter.

DSK et Sarko n'ont réagit aux émeutes de la faim que le jour où les pauvres de Haiti ont promis de s'en prendre physiquement aux dirrigeants.le président haitien a alors "donné" la démission de son premier ministre au peuple.
les autres dirrigeants, le Nouvel ordre Mondial,ont peur de la contagion du peuple qui reprend le pouvoir .
en aucun cas ils n'ont agit par compassion.

c'est ce qu'il faut comprendre.

Kouchner qui veut se servir de la famine pour faire gagner des parts de marché à la chimie et à l'agro-industrie françaises voire à Total sous la forme d'agro-carburants me donne la pire envie de VOMIR de ma vie.

Anonyme a dit…

hé! hé! tu viens de reconnaître que tu n'est pas pauvre(lol).
quand aux handicapés , aux malades , aux vieux , ce n'est pas seulement d'un revenu d'existence , mais une place entière dans la société et que notre regard envers eux change.
sarko, une fois de plus fait des ravage dans les maigre acquis de ces personnes en fragilité.
chicanerie administratif en tout genre , diminution des places en CAT etc...
le revenue d'existence existe depuis longtemps au canada , apparemment il n'est pas la panacée car il les ghétoyse les pauvres.
à médité.
le papounet

paysan bio a dit…

au Canada,il y a un revenu d'existence qui est fait pour les pauvres SANS LES PAUVRES.

c'est exactement le genre de conneries que Selene du blog de DSK voulait mettre en place,tu te souviens des ateliers"protégés" pour les pauvres comme pour les handicapés,gérés bien-sûr par des bobos?

il y a une définition correcte du revenu d'existence sur le site d'AC.

Anonyme a dit…

Merci de ta reponse Papounet
j'ai fait la route aussi
la foi m'a aidé et m'aide toujours a surmonter les obstacles
La societé sarkozienne a reussi a faire comprendre aux pauvres que plus personne ne veut d'eux
ils s'en rendent compte

Buzz

Anonyme a dit…

paysan bio .
qu'est ce pour toi un pauvre?
TE CONSIDER TU COMME PAUVRE????????
le papounet

paysan bio a dit…

c'est plus compliqué que ça papounet.

dans la société Française ma famille est pauvre car notre revenu est bas.
nous avons vécu un moment,assez court,il faut le reconnaitre, d'extrême pauvreté.
c'est cette période qui m'a ouvert les yeux.

mais je ne me considère pas pas comme pauvre nécéssiteux personnellement car je n'ai pas les besoins du consommateur moyen.
je n'aime pas frimer donc les fringues,les voitures,le tel portable,tous les musts de la société de consommation ne m'intéressent pas.
je ne fume pas,je bois très rarement,je n'ai aucun loisir coûteux et je vais rarement en vacances.
par contre,luxe du luxe,je n'ai aucune dette.
mes besoins personnels sont très faibles,ceux de ma femme aussi.

je n'aime pas l'argent mais je suis obligé de reconnaitre que dans notre société c'est un passeport notemment pour l'éducation des enfants.
je ne veux pas,un jour être obligé de dire à mes enfants"tu ne feras pas les études que tu veux car c'est trop cher".tu ne les feras pas car ,un jour, j'ai choisi de bousiller ta vie en choisissant égoïstement un beau métier mais qui sous-entendait la pauvreté.

dans ce sens,je suis pauvre.
la pauvreté c'est ne pas avoir le choix.
la pauvreté c'est subir les choix que nous imposent LES AUTRES.

je n'aime pas consommer mais je trouve normal de me battre pour que tous les pauvres de France aient le droit de consommer autant que les riches,qu'ils aient le droit de faire le choix de consommer ou pas.
ça peut paraître tordu comme raisonnement mais au moins,on peutêtre certain que je n'ai aucun intérêt personnel dans ce combat.

je trouve aussi normal de me battre pour qu'aucun être humain ne souffre de faim dans le monde,surtout pas quand la faim est orchestrée par des politiques,des banquiers,des industriels et des fonds de pension.

je trouve normal de me battre contre tous les gens qui imposent aux autres une vie qu'ils refuseraient pour leur propre famille.

je connais beaucoup de pauvres,je travaille avec des pauvres dans les mêmes conditions qu'eux en insertion,et,ce qui surprend tout le monde,je ne me sens en aucun cas dévalorisé de le faire,au contraire.

le seul avantage que j'ai par rapport à presque tous les pauvres que je connais, c'est d'avoir des moyens de communication(internet,l'assoce d'éducation populaire,la démocratie participative,la politique,les copains journalistes,tout un réseau de connaissances) qui me permettent de m'exprimer.
ça aussi c'est du luxe.

ça répond à ta question?

Anonyme a dit…

tu as raison pascal , a chacun d'entres nous de trouver notre place dans cette société....!!!
.pas toujours tres facile, tant de disparités , de réflexions , de repéres.... ou nous devons trouver notre place .
L'autre soir sur la 6 (capital) nous a montrer quelques exemples d'une autre facon de vivre avec le minimum... sans aucun doute une autre facon de refuser le tout consommable.
Mais voila nous ne penserons jamais tous de la méme facon, nous ne verrions qu 'une partie de la vérité et sous des angles différents.
cordialement voisin ....de l'oeil d'arthemonay

Anonyme a dit…

j'aime bien cette phrase "a chacun d'entre nous de trouver notre place dans notre société".
j'aime bien aussi cette autre phrase "aide toi le ciel t'aidera".
Tu te dis pauvre car tu ne peut pas tout assumer financièrement pour tes enfants et tu rejette la faute sur l'état.
vu ton niveau , ton expérience , tes capacité dans les énergies renouvelable de tel propos sont scandaleux.
comme moi , c'est sur tu n'est pas fait pour l'agriculture bio , trop idéaliste , pas assez "terre a terres".
moi j'ai trouvé ma voie dans la compta gestion et je gagne correctemnt ma vie toi tu cherche encore , mais je sent plein de créneau professionnel qui pourrais t'aller et qui pourrait te faire gagner correctement ta vie sans etre obligé de tout reporter sans cesse sur l'état.
la pauvreté est avant tout une situation individuel , pour sans sortir réelemnt la volonté personnel est primordial.
Bien sur l'état a aussi sa responsabilité au niveau global puisque qu'il créé un terrain favorable a la pauvreté par une mauvaise gestion économique , une impuissance chronique face aux injustices criantes et une absence d'une approche humaine de la pauvreté (impact des divorces , des familles mono parental , des relations confictuelles avec sa famille ,stress d'une société de performance, individualisme, crise de la quarantaine aigu chez certains etc).
Mais la sortie réel de la pauvreté reste avant tout une affaire personnel.
"sortir de ta pauvreté est avant tout de ta responsabilité" c'est avec ce discours de vérité qu'avec le centre de réinsertion on as eu le plus de réussite de réintégration dans la société, de personne en tres grande fragilité sociale.
pas en sortant les gens de la pauvreté (ce qui est tres prétentieux) mais en les aidant a trouver eux meme
toute leur place dans la société finacieremnt et socialement.
le papounet

archives

Qui êtes-vous ?

paysan bio producteur de framboises biologiques. passionné par mon métier. mais gêné par le fait qu'il ne procure pas un revenu suffisant pour faire vivre correctement ma famille. c'est elle la priorité,donc je vais certainement changer de métier.