Blog sur la production de framboises biologiques avec une méthode utilisant les "mauvaises herbes" comme engrais-paillage. la technique est une amélioraion du BRF:"Bois,Rameaux Fragmentés". elle nécéssite très peu de matériel donc très peu d'investissement; elle ne nécéssite pas non plus de travail de force style bêchage ou passage de motoculteur. en double-cliquant sur les photos,vous verrez mieux les détails. pour laisser un commentaire, choisir l'identité anonyme.

vendredi 20 juin 2008

Kofi ANNAN acheté pour imposer les OGM ?

Papounet,

tu te rappelles que tu a écrit qu'il faut laisser faire les riches et prendre le fric qu'il veulent bien donner?
il faut donc laisser faire les gates qui financent Kofi Annan ?

tu connais les buts des Gates ?

et après tu prétends que tu es contre les OGM.
bravo.
------------------------------------------------------------------------------------------

Les grands semenciers brevetent les genes d'adaptation au changement climatique,
Le Monde, 10/06/08
Herve Kempf

Un groupe d'action canadien independant, ETC Group, revele que Monsanto, Bayer, BASF et d'autres firmes ont depose 532 brevets sur des genes de resistance a la secheresse.

Monsanto, premier producteur mondial de semences transgeniques, a publie le 4 juin, a Saint-Louis (Etats-Unis), un « engagement en trois points » : la firme s'engage a « doubler la productivite du mais, du soja et du coton en 2030 par rapport a 2000 », a « developper des semences qui reduiront d'un tiers les ressources requises » d'eau et d'engrais, et a aider « a ameliorer la vie des paysans, dont cinq millions des plus pauvres, en 2020 ».
Intervenant alors que se tenait a Rome la conference de la FAO (Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture) sur la crise alimentaire, la demarche vise a convaincre que les organismes genetiquement modifies (OGM) sont un atout pour faire face a ce probleme et au changement climatique.

Mais pour les chercheurs independants d'ETC Group (Action Group on Erosion, Technology and Concentration), bases a Ottawa (Canada), la demarche des grandes firmes semencieres vise d'abord a s'assurer des positions commerciales profitables. Dans un rapport publie en mai (www.etcgroup.org), ETC Group revele que Monsanto, Bayer, BASF, Syngenta et d'autres firmes ont depose 532 brevets sur des sequences genetiques favorisant l'adaptation au changement climatique. A elles deux, Monsanto et BASF detiennent 49 % des groupes de brevets concernes. Ces deux entreprises avaient annonce, en mars 2007, un partenariat de 1,5 milliard de dollars pour developper des plantes resistantes a des conditions climatiques nefastes - « probablement le plus grand accord prive de recherche jamais enregistre », dit ETC Group.
Ce dernier detaille les projets des principales firmes qui proposeront des 2010 des plantes supposees adaptees a la secheresse. Les compagnies cherchent a impliquer les grands organismes de recherche publique dans leur demarche, tels le Cimmyt (Centre international d'amelioration du mais et du ble) ou le CGIAR (Groupe consultatif international de recherche agricole).
Un programme pour developper des OGM en Afrique a ainsi ete lance par le Cimmyt avec un soutien de 47 millions de dollars de la Fondation Bill et Melinda Gates.

Pourquoi ces depots de brevets par les multinationales des semences sont-ils critiques par ETC Group ? D'une part parce qu'ils risquent de distraire des ressources necessaires a une recherche agronomique plus proche des besoins des petits paysans.
Selon ETC Group, la recherche biotechnologique prolonge le modele agro-industriel alors que la communaute des agronomes affirme que la priorite pour faire face aux crises est le soutien a l'agriculture vivriere et aux petits paysans.
Cela a ete clairement exprime dans un rapport de l'ONU elabore par la communaute scientifique et publie en avril. ETC Group cite aussi plusieurs exemples ou la recherche agronomique classique parvient a elaborer des riz adaptes a des conditions tres seches.
D'autre part, le depot de brevets sur les genes de familles de plantes pourrait rendre difficile aux organismes publics de recherche et aux groupes de petits paysans l'acces aux banques de semences : « Si les compagnies multinationales controlent les genes-cles de la resistance a la secheresse dans des cultures transgeniques (...), les chercheurs publics pourraient etre accuses de violer les regles de propriete des genes brevetes », s'inquiete le rapport.

Enfin, les experts soulignent que la creation de plantes OGM resistantes a la secheresse souleve de nombreux problemes scientifiques qui sont loin d'avoir ete resolus. Ainsi, selon un phenomene biologique appele pleiotropie, le gene introduit pourrait commander d'autres caracteristiques de la plante que sa seule capacite a resister au manque d'eau.

La pression pour imposer les solutions transgeniques a ete observee sur un autre front, lors de la Conference sur la biodiversite qui s'est achevee a Bonn le 30 mai. Face a l'opposition des Etats-Unis et du Bresil, les pays africains n'ont pu obtenir le moratoire temporaire qu'ils souhaitaient sur la diffusion des arbres transgeniques, le temps d'analyser l'effet qu'ils pouvaient avoir sur les ecosystemes.
Les arbres OGM pourraient produire... des agrocarburants a base de cellulose.
<http://abonnes.lemonde.fr/cgi-bin/ACHATS/ARCHIVES/archives.cgi?ID=2ac495e8504cc27e2d200c04dbf01bdc5f2172baab228a9c>

1 commentaire:

Anonyme a dit…

erreur de raisonnement du papounet sur ce point.
ta as raison l'enjeu anti OGM est si important qu'il ne faut laisser aucune marge de manoeuvre a mosanto et consort.
je retire donc ma confiance a "kofi" et je reconnais que s'il faut accepter l'argent des riche pour des écoles ou des infrastructures , par contre c'est un niet absolu a tout OGM ou autre merde chimique.
la différence entre le sage papounet et le "sectaire" paysan bio c'est que papounet,LUI, il reconnaît quand il a tort(lol).
sacripant(relol) tu me fais écrire tard apres une réunion tres "chaude" de quartier.
des amis rennais sont inquiété par la justice pour avoir soutenu des sans papiers.
les entrés étaient filtré par les "autorités" car des sans papier devaient venir.
ambiance electrique a l'intérieur de la salle , ou 350 personne c'était entassé . il y avait des chômeurs non indemnisés , des femmes seul venant d'être licencié d'un sous traitant , des gens ne travaillant que 22h au smic par mois et qui n'ont pas le droit a un complément chomage , de nouveau retraité qui ne touche que 600euros de retraite par mois.
les "autorité" on essayé de filmé les débat pour voir si on ne les insultaient pas ou le "vénéré président, mais on ne les as pas laisser faire.
hé! oui c'est ça l'état sarkosiste pour tout ceux qui veulent résister , tu ne veux pas le voir mais c'est les classe défavorisé qui en pâtissent le plus et en plus sont humilié sans vergogne par "les autorité".

le papounet

archives

Qui êtes-vous ?

paysan bio producteur de framboises biologiques. passionné par mon métier. mais gêné par le fait qu'il ne procure pas un revenu suffisant pour faire vivre correctement ma famille. c'est elle la priorité,donc je vais certainement changer de métier.