Blog sur la production de framboises biologiques avec une méthode utilisant les "mauvaises herbes" comme engrais-paillage. la technique est une amélioraion du BRF:"Bois,Rameaux Fragmentés". elle nécéssite très peu de matériel donc très peu d'investissement; elle ne nécéssite pas non plus de travail de force style bêchage ou passage de motoculteur. en double-cliquant sur les photos,vous verrez mieux les détails. pour laisser un commentaire, choisir l'identité anonyme.

dimanche 16 mars 2008

l'enduit d'AKTERRE



il est composé d'un mélange de terres et un peu de paille finement broyée.
il n'y a pas de chaux donc il est très agréable à mettre en place
Posted by Picasa

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Vraiment pas évident de trouver le bon dosage pour le mélange et de la poser. SI VOUS AVEZ DES ASTUCES DE POSE, VOUS ÊTES LE BIENVENU !

paysan bio a dit…

sur quel support voulez-vous la mettre ?
si c'est trop lisse,il faut rayer.
si c'est vraiment trop lisse,il faut envisager un recouvrement de la surface par de la fibralit mais c'est cher.

sinon, si le support est poreux, on mouille le support 24 h à l'avance puis on remouille légèrement 1/2 heure avant l'application.

le gobetis(couche d'accroche) peut être assez simple,surtout sur le bois(penser à ajouter des pointes en hérisson sur ce support):
on fait une sorte de peinture(mélange terre/eau)qu'on applique au pinceau ou au rouleau.
certains utilisent une balayette en fibres de coco qu'ils tapottent sur le support:je ne trouve pas ça pratique.

pour déterminer le mélange:
je remplis 1 seau de terre(je le pèse)que je vide dans une gamate.
j'ajoute l'eau avec un doseur de cuisine.
je mélange avec la truelle.
quand je pense avoir trouvé la bonne consistance,je fais un essai d'application en prélevant 1 litre du mélange.
j'ajoute soit de l'eau soit de la terre pour affiner.
une fois le mélange trouvé je le multiplie pour l'adapter à la bétonnière.

pour la bétonnière je mets dans l'ordre:
-la moitié de l'eau(plus jus d'ensillage)
-la moitié de terre(plus chaux)
1/4 d'eau
-reste de terre
-reste d'eau


pour l'application:
-les maçons ne jurent que par le projetté:
il faut un coup de main (surtout de poignet) et c'est vrai,ça marche.
les premiers jets vont tous tomber mais il faut insister:le truc:chaque jet doit venir recouvrir en partie le jet précédent:il tient à moitié sur le support et à moitié sur le mélange.
attention la terre d'akterre n'est pas si adhérente que ça:au dessus de 4 CM d'épaisseur en une seule passe elle a tendance à se décrocher sous son propre poids.

-pour les chantiers participatifs,j'utilise une autre méthode:
on fait des boules de terre qu'on mallaxe un peu dans les mains,
on les écrase sur le mur avec la paume de la main,toujours à moitié à cheval sur ce qui a été enduit,puis on étale un peu avec le côté tranchant de la main.
la méthode est plus longue mais beaucoup plus sécurisante.

pour les mélanges,c'est comme en cuisine,il faut être très précis.il faut tout noter car si un jour il y a des réparations à faire,il faudra retrouver les mélanges.
les mélanges se font généralement au seau mais il faut penser ,pour les notes à peser ce qu'il y a dans le seau.ça se fait avec un vieux pèse-personne.

j'ai toute une batterie de seaux et un marqueur indélébile.
le mieux,pour les solides, est d'araser les seaux.
le travail à l'oeil c'est bien mais si celui qui fait les mélanges est absent,le chantier s'arrête.dommage.

attention,pour les enduits extérieurs,l'ajout de chaux doit être très précis pour la couche de finition:le moindre écart donne de grandes différences de couleur.

il y a du retrait avec la terre d'akterre.
l'utilisation de la toile me parait indispensable.
je ne sais pas pourquoi mais l'ajout de jus d'ensillage (1 litre par bétonnière)réduit considérablement ce retrait.
l'odeur n'est pas sympa à la pose mais elle disparait rapidement.

matériel:
pour le niveau:
-1 niveau à bulle d'1,5 mêtre.
-1 lisseuse à 1 main pour corriger les manques ou les exédents de terre.
pour la planéité:
-1 lisseuse à 2 mains pour lisser le mur.
mouvement,sur l'angle de la lisseuse(15 à 30 degrés)du bas vers le haut:on se cale bien et on dessine des accents vers l'intérieur ou vers l'extérieur selon si on veut pousser la terre ou la ramener.

la toile se pose comme de la tapisserie.5 cm de recouvrement sur le bord.
elle est incrustée à la lisseuse 1 main.

finition à la taloche-éponge

est-ce que ça répond à votre question?

archives

Qui êtes-vous ?

paysan bio producteur de framboises biologiques. passionné par mon métier. mais gêné par le fait qu'il ne procure pas un revenu suffisant pour faire vivre correctement ma famille. c'est elle la priorité,donc je vais certainement changer de métier.