Blog sur la production de framboises biologiques avec une méthode utilisant les "mauvaises herbes" comme engrais-paillage. la technique est une amélioraion du BRF:"Bois,Rameaux Fragmentés". elle nécéssite très peu de matériel donc très peu d'investissement; elle ne nécéssite pas non plus de travail de force style bêchage ou passage de motoculteur. en double-cliquant sur les photos,vous verrez mieux les détails. pour laisser un commentaire, choisir l'identité anonyme.

dimanche 9 mars 2008

Pauvreté,Précarité : Quelle démocratie participative pour quelles transformations ? 2

L'idée de l'AUDIT par les pauvres m'est venue dès que François Auguste a parlé de la possibilité de cette rencontre.

Pour moi,il est évident qu'il faut FAIRE PARTICIPER les pauvres au maximum dans cette rencontre.François Auguste en est aussi persuadé.

Il y a eu des assises de l'insertion dans mon département,une VERITABLE HONTE:
il y avait des élus,des institutions,des associations,des syndicats même Martin Hirsch:ils ont JUSTE NEGLIGE d'inviter les pauvres.
les gens qui ont participé et que j'ai interpellé à ce propos,soit ne m'ont pas répondu,soit m'ont expliqué que c'est un domaine très technique et que de toutes façons,on n'aurait rien compris.
PLUS JAMAIS CA !

Au départ,j'ai cherché l'articulation entre le fonctionnement de la région et la possibilité de participation des citoyens:ça coûte cher de participer à ce genre de rencontres et la région ne peut pas financer dirrectement les gens.
Au mieux,la Région peut lancer des APPELS A PROJETS auquels répondent des associations.

je me suis rapproché d'une association d'éducation populaire:
la CEN
Coordination pour la Nouvelle Education Populaire.
www.la-cen.org.

avec son président,André Duny,nous avons eu plusieurs réunions pour définir ce qu'il est possible et surtout souhaitable de faire .

Nous partons d'un groupe de personnes RMIstes (dont je fais partie)qui ont déjà participé à des expériences de démocratie participative.

nous allons demander aux pauvres de venir nous expliquer comment ils ressentent les actions qui sont menées sur eux par les politiques.
-est-ce que ça a amélioré leur vie?
-est-ce que ça n'a rien changé?
-est-ce que ça a empiré leurs conditions de vie?

nous allons faire des réunions un peu partout,là où se trouvent les pauvres

à partir du résultat de ces réunions,nous allons faire plusieures choses:

-nous allons établir un rapport d'Audit en language administratif que nous remettrons aux élus.

-nous demanderons aux pauvres qui ont participé à une réunion préparatoire de désigner un porte parole parmi eux qui aura 2 missions:
1-venir le 29 exposer -son problème particulier
-un autre problème choisi par la majorité des membres
présents à la réunion préparatoire
2-revenir après le 29 expliquer aux autres quelles ont été les réponses.


Notre idée est d'organiser une grande rencontre entre les décideurs et ceux qui "bénéficient/subissent"leurs décisions.
les pauvres viendront EXPLIQUER leur vie,
LES YEUX DANS LES YEUX
à ceux qui décident pour eux.

pour un jour,ils ne seront plus des DOSSIERS ou des colonnes de chiffres ou des morceaux de camenbert sur un shéma.

on veut RE-HUMANISER le rapport décideurs-pauvres.

il n'est pas facile de s'exprimer dans une assemblée devant des élus et une foule:
nous allons aider les représentants à s'exprimer en leur proposant une journée "jeux de rôle" avec des acteurs.

la CEN est une petite association,trop petite.
il faut qu'elle s'associe avec d'autres associations afin qu'elles assurent ENSEMBLE le suivi de cette opération.
il y a une EXIGENCE:
il faut que ces associations restent au service de la parole des pauvres et qu'elles n'essayent en aucun cas de s'y substituer.

Au cours de la réunion de Vendredi j'ai proposé qu'en plus des élus de la Région, les 8 vice-présidents chargés de la solidarité des 8 conseils généraux de le région soient intégrés dans la préparation de cette journée.
c'est acté:ils seront oficiellement invités par la Région à participer au groupe de pilotage.

il a aussi été acté que TOUS les pauvres de la région qui se rendront à la rencontre le 29 seront remboursés de leurs frais de transports.

Aucun commentaire:

archives

Qui êtes-vous ?

paysan bio producteur de framboises biologiques. passionné par mon métier. mais gêné par le fait qu'il ne procure pas un revenu suffisant pour faire vivre correctement ma famille. c'est elle la priorité,donc je vais certainement changer de métier.