Blog sur la production de framboises biologiques avec une méthode utilisant les "mauvaises herbes" comme engrais-paillage. la technique est une amélioraion du BRF:"Bois,Rameaux Fragmentés". elle nécéssite très peu de matériel donc très peu d'investissement; elle ne nécéssite pas non plus de travail de force style bêchage ou passage de motoculteur. en double-cliquant sur les photos,vous verrez mieux les détails. pour laisser un commentaire, choisir l'identité anonyme.

lundi 2 juillet 2007

La pollution en partie responsabe des allergies

Augmentation des allergies et de l'asthme : la pollution en accusation, Le Figaro, 15/06/07
Catherine Petitnicolas

Des etudes scientifiques ont demontre les mefaits des polluants sur la sante. Les specialistes plaident maintenant pour la mise en place de mesures destinees a ameliorer la qualite de l'air.
Asthme et allergie ne cessent d'augmenter dans nos pays. Entre autres du fait de l'evolution de la pollution et en particulier de la presence des particules fines liees a la circulation automobile. Ce theme sera amplement aborde la semaine prochaine du 20 au 22 juin a l'occasion du deuxieme congres national sur l'asthme et les allergies a l'Institut Pasteur qui se tiendra a Paris sous la coordination du Pr Bernard David.
En France, ces pathologies concerneraient 25 a 30 % des individus, tous ages et toutes formes confondues (urticaire, poussee d'eczema, rhino-conjonctivite, toux chronique). Quant a l'asthme, 5 % de la population adulte et 10 a 15 % de celle des enfants en souffrent, les plus jeunes y etant plus particulierement sujets depuis une trentaine d'annees.
Les etudes epidemiologiques ont bien mis en evidence les liens entre ces maladies respiratoires et l'exposition a des polluants majeurs. Comme l'ozone, issu de la photosynthese a partir de la « soupe » de polluants provenant notamment du trafic, ou les particules fines et ultrafines (PM10, PM2,5 et nanoparticules) emises par les pots d'echappement des vehicules diesel. Il existe aujourd'hui des bases scientifiques susceptibles d'expliciter ces « liaisons dangereuses » pour la sante humaine.
Les particules fines vont perturber la reponse immunitaire des sujets qui les inhalent. « Un sujet allergique a une substance developpera des reactions plus frequentes et plus intenses quand il aura ete au prealable expose a des polluants car ceux-ci jouent un role pro-inflammatoire », explique le Pr Alain Grimfeld, chef du service de pneumologie et allergologie en pediatrie a l'hopital Trousseau (Paris) qui preside ce congres. Une eventualite extremement frequente.
Les allergiques aux pollens ont ainsi une reponse exacerbee s'ils ont ete soumis a la pollution automobile. Et d'autres travaux ont demontre une augmentation de la pollinisation en cas de concentration elevee de gaz carbonique dans l'atmosphere.
Chez l'enfant et a un moindre degre chez l'adulte, l'asthme (qui resulte d'une inflammation chronique de la muqueuse des voies aeriennes aux composantes multiples et complexes) est souvent lie a des allergies respiratoires qui ne cessent d'augmenter. Mais ceci ne suffit pas a tout expliquer. « Depuis une quinzaine d'annees, des etudes ont mis en evidence des liens de causalite entre la pollution physico-chimique de l'air, y compris l'air interieur des locaux et la perennisation de la maladie », precise ce specialiste. « Et plus recemment entre la pollution d'origine automobile et l'apparition de nouveaux cas. » La pollution agit en provoquant, voire en aggravant l'inflammation a l'origine de l'asthme.

Le mecanisme du « stress oxydant »
Mais de nombreux chercheurs incriminent aussi d'autres mecanismes, en particulier celui du « stress oxydant ». Un petit rappel. Nous avons tous besoin d'oxygene pour vivre mais cet oxygene qui nous est indispensable est paradoxalement un produit toxique.
Nous nous en defendons en permanence grace a l'action d'antioxydants nombreux et varies fournis par l'alimentation : des vitamines (A, C et E) des oligoelements (cuivre, selenium, zinc), mais aussi des enzymes specifiques que nous fabriquons. Or certains individus souffrent d'une carence d'origine genetique dans la fabrication de ces enzymes protectrices.
Ceci expliquerait pourquoi dans les memes conditions d'exposition a certains polluants oxydants tels que les oxydes d'azote (lies au trafic automobile) ou l'ozone, certaines personnes sont beaucoup plus touchees. Une explication originale a la vulnerabilite vis-a-vis de l'asthme des plus jeunes (pas encore suffisamment equipes en enzymes protectrices) ou des plus ages (qui n'en ont plus).
Tout recemment dans un editorial du mensuel Medecine-Sciences (mai 2007), le professeur Denis Zmirou de l'Inserm « Evaluation et prevention des risques professionnels et environnementaux » a Nancy pointait « l'ecart considerable qui separe les recentes recommandations de l'OMS sur la qualite de l'air et les arbitrages sur le point d'etre rendus par les instances politiques europeennes sur les futures « normes » de qualite de l'air, au pretexte de ne pas nuire a la competitivite des entreprises... Mais ces retards et ces demi-mesures se paient au prix de maladies, de souffrances et de couts medico-sociaux considerables.
Doit -on s'etonner, des lors, que le secteur des transports echappe encore largement, en Europe et ailleurs, aux efforts meme modestes, exiges des installations industrielles pour la reduction des emissions de gaz a effet de serre, une autre et formidable menace planetaire? »

Aucun commentaire:

archives

Qui êtes-vous ?

paysan bio producteur de framboises biologiques. passionné par mon métier. mais gêné par le fait qu'il ne procure pas un revenu suffisant pour faire vivre correctement ma famille. c'est elle la priorité,donc je vais certainement changer de métier.