Blog sur la production de framboises biologiques avec une méthode utilisant les "mauvaises herbes" comme engrais-paillage. la technique est une amélioraion du BRF:"Bois,Rameaux Fragmentés". elle nécéssite très peu de matériel donc très peu d'investissement; elle ne nécéssite pas non plus de travail de force style bêchage ou passage de motoculteur. en double-cliquant sur les photos,vous verrez mieux les détails. pour laisser un commentaire, choisir l'identité anonyme.

dimanche 1 juillet 2007

moi,ça m'énerve,et vous?

La France pourrait economiser 2 millions de tonnes de CO2 en individualisant le chauffage, Metro avec AFP, 12/06/07

La France pourrait economiser 2 millions de tonnes de CO2, l'un des principaux gaz a effet de serre, en individualisant les frais de chauffage dans les logements collectifs, selon une etude parrainee par l'Ademe presentee mardi.
La demarche se traduirait en outre par une economie d'energie de 20% dans les immeubles collectifs par rapport a leur consommation actuelle, a estime l'Agence de l'environnement et de la maitrise de l'energie (Ademe) en presentant l'etude commanditee par le Syndicat de la Mesure, qui regroupe les entreprises assurant l'installation de ce type de service.
Pres de cinq millions de logements pourraient etre equipes de repartiteurs, qui permettent de relever la consommation de chauffage par appartement et meme par radiateur.
De meme que l'installation de compteurs d'eau individuels, "la pose de repartiteurs incite les habitants a moins gaspiller le chauffage", releve l'Agence. Plus attentifs, ils reduisent les temperatures ou ferment les radiateurs en leur absence, lorsqu'ils aerent ou pendant la nuit.
"C'est un moyen simple et efficace de faire baisser la consommation d'energie de facon significative", insiste Jean-Louis Plazy, directeur de l'Efficacite energetique a l'Ademe.
L'etude qui a porte sur 260 logements repartis sur sept sites en banlieue parisienne et en province souligne l'importance des comportements individuels: 30% des habitants declarent avoir modifie leurs habitudes depuis que les frais de chauffage sont individualises.
La France est particulierement a la traine, par rapport au nord de l'Europe: seulement 10% du parc de logements concernes est equipe de repartiteurs contre 95% en Allemagne, 80% en Autriche ou au Danemark et 70% au Benelux.
Selon l'etude, les syndics d'immeubles sont reticents, jugeant que l'individualisation des frais de chauffage - qui suppose un releve et un facture ajustee a chaque logement - constitue une charge de travail supplementaire pour eux.
Pourtant, depuis 1974 et a la suite du premier choc petrolier, une loi impose le comptage individuel du chauffage en France, mais elle n'est assortie d'aucune sanction ou incitation. Et le diagnostic de performance energetique des logements, qui fait deja partie des informations obligatoires a fournir lors de la vente d'un logement, le sera egalement pour les bailleurs a partir du 1er juillet rappelle l'Ademe.
Afin de proteger le climat du rechauffement deja en marche, la France s'est engagee a diviser par quatre ses emissions de gaz a effet de serre (GES) d'ici 2050. Sur 140 millions de tonnes par an, les emissions du secteur residentiel/tertiaire representaient en 2004 19% du total, en augmentation de 22% par rapport a 1990, tandis que celles de l'industrie (20%) avaient baisse de 22% pendant la meme periode.
------------------------------------------------------------------------------------------------
ça m'énerve parce que les syndics se sentent au-dessus des loi
ça m'énerve parce que nos députés votent des lois mais se fichent complêtement de leur application ou non:
ils ouvrent le parapluie et considèrent leur rôle terminé.
ça m'énerve parce que l'individualisation du chauffage est une simple mesure de bon sens...simplement utile.
ça m'énerve parce que je n'ai entendu aucun candidat député,même vert,mettre ce genre de problèmes concrêts sur la table.
pourtant la politique ça devrait avant tout être ça.

Aucun commentaire:

archives

Qui êtes-vous ?

paysan bio producteur de framboises biologiques. passionné par mon métier. mais gêné par le fait qu'il ne procure pas un revenu suffisant pour faire vivre correctement ma famille. c'est elle la priorité,donc je vais certainement changer de métier.