Blog sur la production de framboises biologiques avec une méthode utilisant les "mauvaises herbes" comme engrais-paillage. la technique est une amélioraion du BRF:"Bois,Rameaux Fragmentés". elle nécéssite très peu de matériel donc très peu d'investissement; elle ne nécéssite pas non plus de travail de force style bêchage ou passage de motoculteur. en double-cliquant sur les photos,vous verrez mieux les détails. pour laisser un commentaire, choisir l'identité anonyme.

dimanche 1 juillet 2007

l'agriculture biologique sauvera-t-elle le monde?

L’agriculture biologique face au defi de la securite alimentaire, Notre Planete Info, 28/05/07

L’agriculture biologique n’est plus un phenomene propre aux pays developpes. En 2006, elle etait pratiquee dans 120 pays sur un total de 31 millions d’hectares et representait un marche de 40 milliards de dollars”, souligne la FAO dans un rapport Agriculture biologique et securite alimentaire presente a la Conference internationale sur l’agriculture biologique et la securite alimentaire qui s'est tenu du 3 au 5 mai 2007 au siege de la FAO.
Le rapport identifie les points forts et les faiblesses de l’agriculture biologique en ce qui a trait a sa contribution a la securite alimentaire. Il analyse les caracteristiques de la chaine d’approvisionnement biologique au regard de la Plateforme du droit a l’alimentation. Et il formule des propositions en matiere de politique et de recherche en vue d’ameliorer les performances de l’agriculture biologique au triple plan national, international et institutionnel.
“La principale caracteristique de l’agriculture biologique est qu’elle s’appuie sur des biens de production disponibles sur place et n’utilise pas de carburants fossiles; le recours a des procedes naturels ameliore aussi bien le rapport efficience-cout que la resilience des ecosystemes agricoles au stress climatique”, selon le rapport.
“En gerant la biodiversite dans le temps (rotation des cultures) et l’espace (cultures associees), les agriculteurs bio utilisent la main-d’oeuvre et les services environnementaux pour intensifier la production de maniere durable. Autre avantage: l’agriculture biologique rompt le cercle vicieux de l’endettement pour l’achat d’intrants agricoles, endettement qui entraine un taux alarmant de suicides dans le monde rural.”
Le rapport reconnait que “dans les pays en developpement, la plupart des produits alimentaires biologiques certifies sont destines a l’exportation” et ajoute que “lorsque les cultures de rente sont liees a des ameliorations agroecologiques et procurent des revenus supplementaires aux paysans pauvres, cela entraine une meilleure autosuffisance alimentaire et un regain de vitalite pour les petites exploitations agricoles”.

Connaissance et main-d’oeuvre intensive
Toujours selon le rapport, certaines conditions doivent etre reunies lorsqu’on se convertit a l’agriculture biologique. Il s’agit principalement de la connaissance agroecologique et de la disponibilite de la main-d’oeuvre. “La gestion biologique est une approche cognitive necessitant une bonne connaissance des processus agroecologiques et elle reste une contrainte la ou la main-d’oeuvre est rare, notamment au sein des populations decimees par le sida.”
Toutefois, l’exigence d’une main d’oeuvre en nombre suffisant et les gains qui en decoulent offrent, la ou cette ressource est la plus abondante, des opportunites d’emplois tout en sauvegardant les moyens d’existence des ruraux, selon l'experte de la FAO Nadia Scialabba.
Le rapport cite des modeles recents sur l’approvisionnement mondial qui montrent que l’agriculture biologique peut produire assez par tete d’habitant pour nourrir la population actuelle de la planete.
“Ces modeles suggerent que l’agriculture biologique a le potentiel de satisfaire la demande alimentaire mondiale, tout comme l’agriculture conventionnelle d’aujourd’hui, mais avec un impact mineur sur l’environnement”, selon la FAO.
Le rapport invite les gouvernements a “allouer des ressources a l’agriculture biologique et a integrer ses objectifs et ses actions dans leurs strategies nationales de developpement agricole et de reduction de la pauvrete, en mettant l’accent sur les besoins des groupes vulnerables”.
Il insiste aussi sur l’investissement pour le developpement des ressources humaines et la formation en agriculture biologique dans le cadre des strategies de developpement durable.
Selon la Commission du Codex Alimentarius et toutes les reglementations nationales existantes, “l’agriculture biologique est un systeme de gestion globale de la production qui exclut l’utilisation d’engrais et de pesticides de synthese et d’organismes genetiquement modifies, reduit au maximum la pollution de l’air, du sol et de l'eau, et optimise la sante et la productivite de communautes interdependantes de vegetaux, d’animaux et d’etres humains”.
--------
Notes
La Conference internationale sur l’agriculture biologique et la securite alimentaire a ete organisee par la FAO en association avec l’Associazione Italiana per l’Agricoltura Biologica, le Centre international de hautes etudes agronomiques mediterraneennes, la Federation internationale des mouvements d’agriculture biologique, la Fondation internationale pour l’avancement rural, le Fonds mondial pour la nature, le Reseau Tiers monde, l’Institut de recherche pour l’agriculture biologique et l’Institut mondial de surveillance.
En savoir plus :
Les documents de la Conference internationale sur l'agriculture biologique et la securite alimentaire
Auteur : Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture
<http://www.notre-planete.info/actualites/actu_1214_agriculture_biologique_defi_securite_alimentaire.php>

Aucun commentaire:

archives

Qui êtes-vous ?

paysan bio producteur de framboises biologiques. passionné par mon métier. mais gêné par le fait qu'il ne procure pas un revenu suffisant pour faire vivre correctement ma famille. c'est elle la priorité,donc je vais certainement changer de métier.