Blog sur la production de framboises biologiques avec une méthode utilisant les "mauvaises herbes" comme engrais-paillage. la technique est une amélioraion du BRF:"Bois,Rameaux Fragmentés". elle nécéssite très peu de matériel donc très peu d'investissement; elle ne nécéssite pas non plus de travail de force style bêchage ou passage de motoculteur. en double-cliquant sur les photos,vous verrez mieux les détails. pour laisser un commentaire, choisir l'identité anonyme.

mardi 16 octobre 2007

Le principe de précaution n'est pas un frein mais une mise en garde

OGM : "pas ou tres peu" de principe de precaution, LCI, 12/10/07
Propos recueillis par Matthieu Durand

Interview. Pour le Dr Joel Spiroux, expert en sante environnementale, ce principe n'est pas un frein au progres.
Il denonce a ce sujet la prise de position de la Commission presidee par Jacques Attali.
La Commission pour la liberation de la croissance (CLCF), presidee par Jacques Attali va demander au president de la Republique du reconsiderer la question du principe de precaution, selon un premier rapport d'etape, publie vendredi dans Le Figaro. Selon un membre de la commission, cite par le journal, "avec le principe de precaution, nous n'aurions pas eu d'antibiotiques - trop risque - pas d'Internet - par crainte des images pedophiles - sans parler des voitures..."
LCI.fr a voulu savoir quel avait ete l'impact du principe de precaution sur le developpement des organismes genetiquement modifies (OGM). Temoignage du Docteur Joel Spiroux, medecin generaliste, expert en sante environnementale et membre du Comite de recherche et d'information independant sur le genie genetique (Criigen).
LCI.fr : Que pensez-vous de la position de la Commission Attali ?
Joel Spiroux : On en revient a l'obscurantisme. En 2004, lors de l'inscription du principe de precaution dans la Charte de l'environnement [elle-même integree en 2005 dans la Constitution française, NDLR], les academies de sciences et de medecine ont fait part de leur opposition. Quelles sont les motivations qui sous-tendent les avis de ces grandes structures pour prendre ainsi position a l'encontre du bon sens et de la sante ? Depuis le debut du Grenelle de l'environnement, on constate beaucoup de reactions identiques.
LCI.fr : Que vous inspirent les exemples choisis par le membre de la Commission Attali cite par Le Figaro ?
J. S. : Si le principe de precaution avait ete adopte des le depart pour les antibiotiques, on aurait evite d'en donner comme activateur de croissance dans les elevages ; on aurait evite d'en donner aux patients a tort et a travers et on aurait ainsi minimise la resistance aux antibiotiques. Quant aux voitures, pourquoi les a-t-on laisse rouler a 180 ou 200 km/h alors qu'on savait le danger que cela representait ? Depuis que les vitesses autorisees ont ete revues a la baisse, on est passe en quelques annees de 13.000 morts par an sur les routes françaises a 7000 morts par an. C'est une economie considerable en vies humaines et en depenses.
LCI.fr : Le principe de precaution a-t-il joue pour les OGM ?
J. S. : Non, ou tres peu. 98% des OGM soit produisent des pesticides, soit en tolerent. Si le principe de précaution avait joué comme il se doit, les OGM auraient dû être testés en laboratoire dans les mêmes conditions que pour les pesticides.
La contre-enquête sur le MON 863 [mais genetiquement modifie de la firme Monsanto, NDLR] que nous avons menee au Criigen a mis en lumiere des toxicites hepatiques et renales sur des rats de laboratoires [nourris avec ce mais, NDLR]. Cela a fait bouger la communaute scientifique internationale et, en juillet dernier, 12 pays europeens se sont prononces pour l'arrêt de la commercialisation du MON 863 et le developpement de recherches supplementaires.
LCI.fr : Le principe de precaution est-il un frein a l'innovation, comme le reprochent certains ?
J. S. : Non. Moi, en tant que medecin, je suis favorable aux OGM medicaments produits en incubateur, dans un milieu ferme : l'insuline produite de cette maniere est bien meilleure que celle obtenue a partir du porc. Mais il faut reflechir plus qu'a deux fois avant de mettre des molecules medicales en plein champ.

Le principe de precaution n'est pas un frein mais une mise en garde.

<http://tf1.lci.fr/infos/sciences/environnement/0,,3571488,00-ogm-pas-tres-peu-principe-precaution-.html>

Aucun commentaire:

archives

Qui êtes-vous ?

paysan bio producteur de framboises biologiques. passionné par mon métier. mais gêné par le fait qu'il ne procure pas un revenu suffisant pour faire vivre correctement ma famille. c'est elle la priorité,donc je vais certainement changer de métier.