Blog sur la production de framboises biologiques avec une méthode utilisant les "mauvaises herbes" comme engrais-paillage. la technique est une amélioraion du BRF:"Bois,Rameaux Fragmentés". elle nécéssite très peu de matériel donc très peu d'investissement; elle ne nécéssite pas non plus de travail de force style bêchage ou passage de motoculteur. en double-cliquant sur les photos,vous verrez mieux les détails. pour laisser un commentaire, choisir l'identité anonyme.

vendredi 5 octobre 2007

les empreintes profondes de l'agro-ethanol.

Environnement. Les empreintes profondes du bioethanol, BE Etats-Unis n°93, 01/10/07

Un rapport de l'association Environmental Defense tire la sonnette d'alarme a propos des impacts environnementaux des biocarburants d'origine cerealiere. Selon ce rapport, la forte expansion de la filiere bioethanol dans les plaines centrales des Etats-Unis fait peser d'importantes menaces sur les reserves en eau souterraine et sur les ecosystemes des prairies temperees.
Neuf bio-raffineries sont en construction, pour une capacite annuelle totale de 2420 millions de litres (contre 270 millions de litres actuellement), dans des secteurs du centre sud des Etats-Unis ou l'aquifere des Hautes-Plaines (aussi appele Ogallala) a accuse les plus fortes baisses piezometriques de son histoire dans les dernieres decennies. Cette vaste nappe souterraine (450.000 km2 a cheval sur 8 Etats) constitue la principale reserve en eau de ces secteurs pour les usages agricoles (irrigation) et industriels. Or, l'elaboration d'un litre de bioethanol consomme entre 3 et 6 litres d'eau. Ce sont donc plus de 10 millions de metres cubes d'eau qui seraient extraits chaque annee des zones deja vulnerabilisees de cette nappe, au Texas et dans le Kansas notamment.
En outre, on estime que l'implantation de ces nouvelles raffineries inciterait au developpement de nouvelles cultures de maïs a proximite, ce qui aggraverait le probleme, sachant que la production d'un quintal de maïs necessite pratiquement un metre cube d'eau d'irrigation dans les secteurs concernes, et inciterait a la mise en culture de vastes zones de prairies actuellement gelees par l'US Conservation Reserve Program (CRP). Le CRP est un programme du Departement de l'Agriculture qui assure un dedommagement aux agriculteurs acceptant de mettre en jachere des terres agricoles fragiles pendant une periode contractuelle de 10 a 15 ans. Depuis son instauration, ce programme a permis de proteger pres de 20.000 km2 de terres sensibles a l'erosion situees a l'aplomb de l'aquifere Ogallala. Or, selon une estimation de l'USDA, 15% de ces terres seraient susceptibles d'etre remis en culture a l'echeance des contrats dans les 4 prochaines annees.
L'association recommande la mise en oeuvre de mesures de protection plus efficaces pour les eaux et les sols vulnerables a l'accroissement de la production de matieres premieres pour les bio-raffineries et l'adoption de normes permettant de discriminer les biocarburants selon leur empreinte environnementale globale.
Pour en savoir plus :
< http://www.edf.org/documents/6728_CRS%20Grasslands%20Report.pdf>
Sources : Potential Impacts of Biofuels Expansion on Natural Resources, Environmental Defense, septembre 2007 <http://redirectix.bulletins-electroniques.com/MYY7p>
- Cartes par Etat :<http://www.environmentaldefense.org/page.cfm?tagID=1550>
<http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/51281.htm>

Aucun commentaire:

archives

Qui êtes-vous ?

paysan bio producteur de framboises biologiques. passionné par mon métier. mais gêné par le fait qu'il ne procure pas un revenu suffisant pour faire vivre correctement ma famille. c'est elle la priorité,donc je vais certainement changer de métier.